Pièce de 10 centimes d'euro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
10 centimes
Europe Zone euro
Valeur 0,10 euro
Masse 4,10 g
Diamètre 19,75 mm
Épaisseur 1,93 mm
Tranche Dentelée[1].
Composition Alliage or nordique[1]
Année d'émission depuis 1999[1]
Numéro catalogue
Avers
Gravure Selon les pays
Graveur Selon les pays
Année de la gravure Selon les pays
Revers
Revers
Gravure
Graveur Luc Luycx
Année de la gravure 1996 (1re carte)[2] et 2006 (2e carte)[3]

Les pièces de 10 centimes ou 10 cents (selon, respectivement, les recommandations françaises et les usages communautaires) sont l'une des divisions de l'euro en circulation.

Description[modifier | modifier le code]

Les pièces de 10 centimes sont composées d'un alliage de cuivre (nommé or nordique ou alliage nordique). Elles ont un diamètre de 19,75 mm, une épaisseur de 1,93 mm et une masse de 4,10 g. Leurs bords sont festonnés.

En 2006, la fabrication d'une pièce de 10 centime coûte à l'état français 0,0668 euros, hors marge du fabricant[4].

Faces[modifier | modifier le code]

Comme toutes les pièces d'euro, les pièces de 10 centimes possèdent un dessin commun côté pile et un dessin spécifique à chaque pays côté face.

Face commune[modifier | modifier le code]

Faces nationales en circulation[modifier | modifier le code]

En 2011, 20 pays émettent des pièces en euro, correspondant à autant de dessins différents pour les faces nationales des pièces de 10 centimes.

Anciennes faces[modifier | modifier le code]

Les faces nationales ne sont pas censées changer avant 2008, sauf en cas de changement du chef d'état représenté sur une pièce, ce qui s'est déjà produit à deux reprises :

  • À la suite de la mort de Jean-Paul II, une nouvelle série de pièces a été mise en circulation au Vatican à partir d'avril 2005, portant les armes du cardinal camerlingue et l'inscription CITTA' DEL VATICANO, SEDE VACANTE MMV indiquant la vacance du trône pontifical. À partir de 2006, une troisième série a été mise en circulation et porte un portrait en buste de Benoît XVI. Il s'agit du premier changement d'une face nationale de pièces en euros.
  • La mort du prince Rainier III a entraîné le changement de la face nationale des pièces de Monaco en 2006.

Faces nationales futures[modifier | modifier le code]

L'adoption prévue de l'euro par la Lettonie et la Lituanie a conduit ces pays à adopter des dessins pour leurs pièces de 10 centimes respectives. Ces dessins sont toujours susceptibles d'être modifiés avant leur introduction effective.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « 10 cents d'euro », sur fr.numista.com (consulté le 7 juin 2012)
  2. (en) « Euro Designer Luc Luycx », sur fleur-de-coin.com (consulté le 6 juin 2012)
  3. « La nouvelle face de l’Europe », sur liberation.fr,‎ 11 janvier 2007 (consulté le 6 juin 2012)
  4. Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie français, « Prix de la fabrication des un à dix centimes d'euros », Senat.fr,‎ 23 juin /2005 (consulté le 3 janvier 2013)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :