Phyllomedusa bicolor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phyllomedusa bicolor

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Phyllomedusa bicolor

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Hylidae
Sous-famille Phyllomedusinae
Genre Phyllomedusa

Nom binominal

Phyllomedusa bicolor
(Boddaert, 1772)

Synonymes

  • Rana bicolor Boddaert, 1772
  • Phyllomedusa boiei Fitzinger in Steindachner, 1867
  • Pithecopus scleroderma Cope, 1868

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Phyllomedusa bicolor est une espèce d'amphibiens de la famille des Hylidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre du niveau de la mer jusqu'à 800 m d'altitude dans le bassin de l'Amazone en Guyane, au Suriname, au Guyana, au Venezuela, en Colombie, au Pérou, en Bolivie et au Brésil.

Description[modifier | modifier le code]

Phyllomedusa bicolor - Ménagerie du Jardin des Plantes de Paris.

Cette rainette arboricole est parfois appelée rainette-singe. Son nid est fait d'une feuille roulée en cornet au-dessus de l'eau dans laquelle les œufs seront pondus. Les phylloméduses sont des rainettes parfaitement adaptées à la vie arboricole: elles possèdent des disques adhésifs à l'extrémité des doigts et des orteils, ce qui leur permet de grimper avec aisance très haut dans les arbres et de se tenir à l'aide d'une seul patte. Des peptides vasodilatateurs, opioïdes (dermorphine) et antimicrobiens (dermaseptine) ont été isolés récemment dans ses sécrétions cutanées. Mélangées à de la salive et appliquées sur des points de brûlures fraîches, les sécrétions provoqueraient un profond malaise, une période d'apathie suivie d'un état euphorique accompagné d'une sensation de force rendant meilleurs chasseurs certains amérindiens. Une diminution des sensations de crampe lors du bandage de l'arc a également été décrite.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Boddaert, 1772. : Epistola ad virum celeberrimum Johannem Costedyk Schacht de Rana bicolore. Mus. Schlosseriarum, Amsterdam, p. 1-48.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Taxinomie:

Autre:

Phyllomedusa bicolor.jpg
Phyllomedusa-bicolor-121.jpg
Phyllo medusa bicolor-Rana mono (3).JPG