Photographie d'architecture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Photographie d'architecture, est l’un des principaux thèmes de la photographie. Elle consiste à réaliser des photographies d’édifices, cette restitution pouvant être fidèle, ou magnifiée selon le désir, la volonté et la sensibilité artistique du photographe.

Elle implique une parfaite maîtrise des perspectives, grâce à un ensemble de techniques permettant de conserver des lignes parfaites.

Les optiques bon marché, ayant une forte propension à la distorsion, incurvent les droites situées aux extrémités du cadrage. C'est pourquoi des optiques spécifiques, dites à décentrement, ont été conçues afin de permettre une parfaite maîtrise de ces perspectives, en évitant les cadrages en plongée/contre-plongée qui présentaient l'inconvénient de modifier les perspectives et d'incurver les droites.

Par ailleurs, l’un des principaux écueils de la photographie d’architecture est lié aux contrastes exagérés par rapport à ce que perçoit réellement l’œil humain. Ainsi, notamment en photographie numérique, les zones d’ombres paraissent fortement noires, tandis que les zones lumineuses semblent surexposées. C’est pourquoi, tant la technique du HDR, que le post-traitement, sont des solutions particulièrement prisées par les photographes en architecture, afin de limiter les contrastes excessifs. La structure d'un bâtiment doit à la fois refléter sa fonction et son époque, à la fois être intégré dans le paysage qui peut être très important dans la photographie d'architecture [1].

Photographes d’architecture[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Photographe d'architecture.

Lucien Hervé, Patrick Berlan, Fabrice Dunou, Jean-Christophe Destailleur, Arnaud Frich, Jean Pierre Philippe Lampué, Philippe Leroy, Sébastien Lucas, Nicolas Noyes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. exemples)

Articles connexes[modifier | modifier le code]