Phosphofructokinase-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phosphofructokinase-2

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Structure de la 6-phosphofructo-2-kinase :
à droite, le domaine phosphatase ;
à gauche, le domaine kinase.

N° EC EC 2.7.1.105
N° CAS 78689-77-7
Données
IntEnz Vue IntEnz
BRENDA Entrée BRENDA
IUBMB 2.7.1.105 à l'IUBMB
KEGG Entrée KEGG
MetaCyc Voie métabolique
PRIAM Profil
PDB Structures
GO AmiGO / EGO

La phosphofructokinase-2 (PFK-2) ou fructose-bisphosphatase-2 (FBPase-2) est une enzyme intervenant dans la régulation de l'activité de la phosphofructokinase-1, laquelle intervient dans la 3e étape de la glycolyse pour catalyser la conversion du fructose-6-phosphate en fructose-1,6-bisphosphate.

Fonction[modifier | modifier le code]

La PFK-2/FDPase-2 possède une double activité enzymatique antagoniste, à savoir une activité kinase catalysant la phosphorylation du D-fructose-6-phosphate (Fru-6-P) en D-fructose-2,6-bisphosphate (Fru-2,6-BP) par l'ATP, et une activité phosphatase catalysant l'hydrolyse du Fru-2,6-BP en Fru-6-P et Pi :

Activités kinase à gauche et phosphatase à droite de la PFK-2/FBPase-2.


Le D-fructose-2,6-bisphosphate est un activateur allostérique de la phosphofructokinase-1 (PFK-1), ce qui a pour effet de stimuler la glycolyse et de faire chuter le taux de glucose dans le cytoplasme.

Structure et régulation[modifier | modifier le code]

La PFK-2/FBPase-2 est un homodimère de deux sous-unités de 55 kDa chacune arrangées en tête-à-tête pour former d'un côté un domaine phosphatase et de l'autre un domaine kinase, ce dernier du côté N-terminal des deux chaînes polypeptidiques. La sérine-32 de ces chaînes peut être phosphorylée, ce qui modifie la conformation de la protéine favorisant l'activité phosphatase FBPase-2 ; lorsque la Ser-32 n'est pas phosphorylée, c'est au contraire l'activité kinase PFK-2 qui est favorisée.

  • L'enzyme est au contraire déphosphorylée sous l'effet de la protéine-phosphatase-1 (PP1), elle-même activée par le D-fructose-6-phosphate, dont le taux augmente en même temps que celui du glucose : l'activité kinase PFK-2 convertit le D-fructose-6-phosphate en D-fructose-2,6-bisphosphate, ce qui réactive la phosphofructokinase-1, et donc la glycolyse.