Phosphatidylinositol-4,5-diphosphate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phosphatidylinositol-4,5-diphosphate
Phosphatidylinositol-4,5-bisphosphate.svg
Structure du PIP2
(le diacylglycérol est en bleu)
Identification
Nom IUPAC [(2R)-1-[hydroxy-[(1R,2R,3S,4R,5R,6S)-2,3,6-trihydroxy-4,5-diphosphonooxycyclohexyl]oxyphosphoryl]oxy-3-octadécanoyloxypropan-2-yl] (5Z,8Z,11Z,14Z)-icosa-5,8,11,14-tetraénoate
No CAS 245126-95-8
ChEBI 18348
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C47H85O19P3
Masse molaire[1] 1 047,0877 ± 0,0493 g/mol
C 53,91 %, H 8,18 %, O 29,03 %, P 8,87 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le phosphatidylinositol-4,5-diphosphate, abrégé PtdIns(4,5)P2 ou encore plus simplement PIP2, est l'une des sept classes de phosphoinositides des membranes cellulaires des eucaryotes, c'est-à-dire un dérivé phosphorylé de phosphatidylinositols. C'est un phospholipide, constituant mineur de la membrane cellulaire. Il est plus abondant dans la membrane plasmique, où il joue le rôle de substrat pour plusieurs protéines importantes de la signalisation cellulaire.

Les acides gras du PIP2 sont variables selon les espèces et les tissus, mais sont le plus souvent l'acide stéarique en position 1 et l'acide arachidonique en position 2.

Le PIP2 est clivé par la phospholipase C en diglycéride (DAG, pour diacylglycérol) et en inositol triphosphate (IP3) : le DAG demeure attaché à la membrane tandis que l'IP3 est dissous dans le cytosol jusqu'à atteindre des récepteurs de l'IP3, sur lesquels il agit en provoquant l'augmentation de la concentration cytosolique d'ions Ca2+.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.