Phorate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phorate
Phorate
Identification
Nom IUPAC diéthoxy-(éthylsulfanylméthylsulfanyl)- sulfanylidén-λ5-phosphane
Synonymes

S-[(éthylsulfanyl)méthyl]phosphorodithioate de diéthyle

No CAS 298-02-2
No EINECS 206-052-2
No RTECS TD9450000
PubChem 4790
ChEBI 38764
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C7H17O2PS3  [Isomères]
Masse molaire[1] 260,377 ± 0,022 g/mol
C 32,29 %, H 6,58 %, O 12,29 %, P 11,9 %, S 36,95 %,
Propriétés physiques
fusion −42,9 °C[2]
−15 °C[3]
ébullition 118−120 °C à 107 Pa[2]
Solubilité 50 mg·l-1 à 25 °C[3]
Masse volumique 1,2 g·cm-3
d'auto-inflammation 278 °C[4]
Pression de vapeur saturante 6,38×10-4 mmHg à 25 °C[3]
85 mPa à 25 °C[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC[5]
Très toxique
T+
Dangereux pour l’environnement
N



Transport[4],[5]
-
   2783 ou 2810   
NFPA 704[4]

Symbole NFPA 704

 
SGH[5]
SGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H300, H310, H410, P264, P273, P280, P310, P301+P310, P302+P350,
Écotoxicologie
DL50 nombreuses valeurs in ref 3[3]
LogP 3,56 (eau/octanol)[3]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le phorate est un composé organophosphoré utilisé comme insecticide et acaricide. Dans des conditions normales, c'est un liquide jaune clair, mobile et peu soluble dans l'eau mais soluble dans des solvants organiques. Il est relativement stable et ne s'hydrolyse seulement dans des conditions très acides ou très basiques. Il est très toxique tant pour les organismes ciblés que pour les mammifères y compris l'homme. Il inhibe l'acétylcholinestérase et la pseudocholinestérase[2].

Le phorate est généralement appliqué sous forme de granulés. il n'est pas biocumulatif et n'a aucune action résiduelle. Mais certains métabolites peuvent persister dans le sol. Il endommage aussi certaines semences[2].

Le phorate est facilement absorbé par toutes les voies. Sa toxicité est élevée. La dose létale 50, LD50, par voie orale est de 1,1 à 3,2 mg·kg-1 chez le rat et de 3,5 à 6,5 mg·kg-1 chez la souris (phorate technique c'est-à-dire 90 % de pureté). Des valeurs similaires ont été trouvées chez les oiseaux[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e et f (en) fiche de données sur les pesticides No. 75 – Phorate.
  3. a, b, c, d et e (en) « Phorate » sur ChemIDplus
  4. a, b et c (en) fiche MSDS
  5. a, b et c Phorate chez Sigma-Aldrich.