Phoenix Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phoenix Jones

Description de cette image, également commentée ci-après

Benjamin Fodor "Fear the Flattop" lors d'un événement de MMA.

Nom de naissance Benjamin John Francis Fodor
Naissance 25 mai 1988 (26 ans)
Texas
Nationalité Américain
Profession Justicier en costume[1] (Sous l'étiquette Phoenix Jones)
Lutteur de MMA
Autres activités
Tout en habillant un costume de super-héros en affrontant des contrevenants présumés.
Formation
Éducateur
Famille
Purple Regin (femme)
Caros Fodor (en) (frère)
Aaron (fils)

Phoenix Jones[2],[3] (Benjamin John Francis Fodor, né le 25 mai 1988 à Texas)[4] est un leader américain d'un groupe de dix citoyens du membre de patrouille du prévention du crime qui se font appeler the Rain City Superhero Movement (en)[5], sur l'opération de Seattle et Lynnwood, dans l'état de Washington. Initialement, il portait un masque de ski et intervenait dans les assauts publics. Plus tard, il a continué de développer un costume complet et a adopté « Phoenix Jones » comme pseudonyme.

Il affirme que la meilleure façon d'éviter que la police le confonde avec un criminel est de porter un « supersuit »[6], bien que la police locale ait exprimé la crainte que certains citoyens confondent ces personnes en costumes étranges avec des criminels. Il dit que tous les membres du Rain City Superhero Movement sont issus de l'armée ou du mixed martial arts[7] et il ne tolère pas que d'autres personnes lambdas déguisées luttent contre la criminalité.

Origine[modifier | modifier le code]

Rapport des actions[modifier | modifier le code]

  • Le dimanche 2 janvier 2011, à Lynnwood, Phoenix Jones pourchasse et arrête le voleur d'une voiture dont le propriétaire est en état de choc. Ce dernier remerciera Phoenix Jones de nombreuses fois. Quelques jours plus tard, il empêchera un automobiliste ivre de prendre le volant. L'individu en état d'ébriété deviendra légèrement violent, mais l'incident est écarté[8].
  • Le samedi 24 septembre 2011, dans le quartier Belltown à Seattle, Phoenix Jones arrose avec un gaz poivre un homme qui tente de voler un bus. Le conducteur du bus distribuait des tracts quand le voleur a voulu s'emparer du bus. Jones a déclaré avoir utilisé son spray sur le voleur avant que celui-ci ne s'échappe, et ce dernier aurait eu sur le visage un aspect peau d'orange dû à la pulvérisation. Jones dit qu'il n'a reçu aucune aide de police de Seattle[9].
  • Le dimanche 27 novembre 2011, à proximité du quartier Belltown de Seattle, Phoenix Jones et son équipe ont suivi un homme accusé d'avoir poignardé un autre homme. Ils ont empêché l'attaquant de fuir jusqu'à ce que la police de Seattle arrive.
  • Le vendredi 6 janvier 2012, Phoenix Jones et son équipe arrêtent une bataille à la même place que la tuerie de la nouvelle année à Belltown[10].
  • Le mardi 1er mai 2012, un bloggeur disait que Phoenix Jones avais vaporisé du poivre de Cayenne sur un groupe de noir qui protestait dans la basse de la ville de Seattle, même si Jones a denié ses affirmations sur Twitter[11]. Dans une entrevue sur le Bob Rivers Show le 2 mai, Phoenix Jones a expliqué que lorsqu'il était dissimulé parmi les protestants, plusieurs personnes l'ont informé d'un complot pour faire sauter une bombe au sein du Palais de Justice. D'après Phoenix Jones, après avoir alerté la police et n'avoir reçu aucune support, lui et un autre membre de la Rain City Superhero Movement l'interceptent des protestataires à la baisse de la cour de loi et ils sont agirs en légitime défense lorsque les protestataires on commencent à lancer des roches et des bouteilles à travers les vitres et les portes avec des vitres de la baisse de la cour de la loi[12]. Il est accompagne avec ses deux membre d'activiste costumés d'El Caballero et Midnightjack[13].

Position à propos des drogues[modifier | modifier le code]

Lorsqu'on lui a demandé s'il arrêterait quelqu'un qui fume de la marijuana, il a répondu qu'il considérait cela comme n'étant pas prioritaire, et qu'il n'avait aucun problème avec les gens qui consomment des drogues, sauf envers les trafiquants de drogue qu'il souhaite voir « vendre ailleurs »[14].

Blessures[modifier | modifier le code]

Il rapporte avoir été poignardé par un homme avec un couteau alors qu'il tentait d'intervenir auprès d'un trafiquant de drogue et un citoyen, son costume était endommagé en partie et devait être réparé. Il a dit également à la police que son gilet pare-balles a contribué à stopper une balle au cours d'un incident à Tacoma.

En 2011, Il affirme avoir eu le nez cassé par un agresseur en tentant de rompre un combat, lorsque l'un des hommes a brandi une arme sur lui, tandis qu'un autre en profitait pour le frapper, lui brisant le nez. Cet incident n'a jamais été signalé à la police[15].

Rain City Superhero Movement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : (en) Rain City Superhero Movement.

En Juillet 2011, la police a enregistre dix citoyens en costumes de super-héros qui patrouillent la ville, notamment Thorn, Buster Doe, Green Reaper, The Mantis, Gemini, No Name, Catastrophe, Thunder 88, Penelope et Phoenix Jones. Une personne utilisant le pseudonyme «Red Dragon» s'est également auto-identifiée comme membre du groupe[16].

Critique[modifier | modifier le code]

Phoenix Jones a une relation difficile avec la police de Seattle et le procureur de la ville Pete Holmes (en)puisqu'ils le considèrent comme un « individu profondément fourvoyé »[17].

Arrestation[modifier | modifier le code]

En Octobre 2011, il est arrêté pour l'investigation d'agression, après l'utilisation de poivre en pulvérisateur afin d'arrêter une bataille[18]. Il passe approximativement sept heures de prison avant de payer 3800 $ pour sa libération[19]. Aucune accusation n'est déposée et l'affaire est abandonnée dans le mois[20].

Identité[modifier | modifier le code]

Même si les procureurs m'ont pas mis des accusations, il est apparu en cour en portant son costume noir et gris avec un chandail avec barre par-dessus le 13 octobre 2011. Un officier de la cour demande à Jones d'enlever son masque et il accepta en remettant son masque par la suite pendant l'audience. Il a ensuite parle avec les journalistes et il enlève encore son masque afin de révéler son identité du nom de Benjamin (Ben) Fodor. Fodor affirmer qu'il continuerait de patrouiller la ville:

« Je vais continuer à patrouiller avec mon équipe, sans doute ce soir [13 octobre 2011]. En plus d'être Phoenix Jones, je suis Ben Fodor, père et frère. Je suis comme tout le monde. La seule différence, c'est que j'essaie d'arrêter le crime dans mon voisinage et tout autour aussi. Je crois que je dois regarder vers l'avenir et voir ce que je peux faire pour aider la ville. »

Lutteur[modifier | modifier le code]

Benjamin Fodor détient un record de 11-0-0 en amateur du mixed martial arts non autorisées et un record de 4-0-0 du combat professionnel[21]. Il est surnommé 'Fear the Flattop'. Il est également le frère du lutteur Caros Fodor (en) [22].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né à Texas, lorsque ses parents sont accusés de toxicomanes, il fut envoyé à l'orphelinat. À l’âge de neuf ans, il s'est fait adopté par une famille chez Seattle. Lorsqu'il devient propablement un adulte, il s'est coupé totalement les ponts avec ses parents biologiques.

Présentement, il s'est marié à « Purple Reign », le nom d'une justicière faisant partir du membre du Rain City Superhero Movement et il est le père de son petit garçon, Aaron. Il est autrefois un éducateur pour les enfants chez les autistes[23].

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Seattle's superhero vigilante has his day in court », Reuters, 13 octobre 2011
  2. (en) « It's a Bird! It's a Plane! It's... Some Dude?! », GQ,‎ 2011-08-01
  3. (en) « Phoenix Jones: Real Life Superhero », KOMO News,‎ 2010-11-19
  4. (en) Sara Jean Green, « Seattle's 'superhero' Phoenix Jones bound for court », The Seattle Times,‎ 2011-10-11 (lire en ligne)
  5. (en) « Rain City Superhero Movement » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), RealLifeSuperheroes.org
  6. (en) « Transcript for Good Morning America, January 7, 2011 », Livedash.com (consulté le 2011-10-11)
  7. (en) Casey McNerthney, « Police alerted to 'superheroes' patrolling Seattle », Seattle PI,‎ 2011-06-01 (lire en ligne)
  8. (en) « Phoenix Jones: Real Life Superhero Stops Wash. Car Theft », CBS News,‎ 5 janvier 2011 (lire en ligne)
  9. (en) Jonah Spangenthal-Lee, « Phoenix Jones Pepper Sprays Suspect In Party Bus-Jacking », PubliCola,‎ 2011-09-26 (consulté le 2011-10-11)
  10. (en) David Nelson, « Phoenix Jones and crew stop a fight at same location of the New Year’s Eve shooting in Belltown », Inside Belltown,‎ 6 janv. 2012 (consulté le 4 août 2013)
  11. (en) Adrian Chen, « Idiots In Superhero Costumes Reportedly Pepper Spraying Seattle May Day Protesters », Gawker.com,‎ 2012-05-01 (consulté en 2012=05-02)
  12. (en){{{last}}}. Interview par Bob Rivers.
  13. (en)Seattle's self-proclaimed 'superheroes' help out on May Day - KCPQ
  14. (en) Jonah Spangenthal-Lee, « On Patrol With Phoenix Jones: Guardian of Seattle », PubliCola,‎ 2010-11-23 (consulté le 2011-10-11)
  15. (en) Luke Duecy, « Attack leaves Seattle 'superhero' with broken nose », KOMO-TV,‎ 2011-01-10 (consulté le 2011-10-11)
  16. (en) « Tea with Gill: An Interview With Seattle Crimefighter Red Dragon », The Back Row,‎ 2011-01-24
  17. (en)No charges against Seattle's self-appointed superhero | People | Downtown Seattle News
  18. (en) « Masked crime fighter 'Phoenix Jones' arrested, identity revealed », Q13 FOX,‎ 2011-10-10
  19. (en) « Unmasked Seattle superhero vows to keep fighting crime », MSNBC,‎ 2011-10-13 (consulté le 2011-10-13)
  20. (en) « Superhero Phoenix Jones won't be charged with assault », seattlepi,‎ 2011-10-23 (consulté le 2012-02-05)
  21. (en) « Benjamin Fodor - MMAUniverse.com | Benjamin Fodor's Fight Record, Stats, Photos, News and more! », MMAUniverse.com (consulté le 2011-10-14)
  22. (en) « Strikeforce lightweight Caros Fodor discusses his 'superhero' brother, would love to fight him »
  23. Phoenix Jones, profession super-héros