Phoebis philea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phoebis philea est un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae de la sous-famille des Coliadinae et du genre Phoebis.


Description[modifier | modifier le code]

Phoebis philae est un grand papillon (son envergure varie de 68 à 102 mm) au-dessus de couleur jaune orné d'une barre transversale orange sur l'aile antérieure et d'une bordure orange à l'aile postérieure. Les femelles peuvent avoir une discrète et incomplète marge noire[1]

Chenille[modifier | modifier le code]

Elle est verte ornementée de blanc et marron.

Biologie[modifier | modifier le code]

C'est un migrateur depuis le sud de l'Amérique du Nord vers le nord qui atteint exceptionnellement le Canada.

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole toute l'année en Floride.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de la chenille de sont des Cassia, Cassia alata, Cassia fruticosa, Cassia grandis, Cassia leptocarpaa et Cassia hayesiana[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Ce papillon est résident au Brésil, en Amérique du Sud, en Amérique centrale, au Mexique, dans le sud des États-Unis dans le sud du Texas et en Floride, à Cuba et à Saint-Domingue (Haïti et République dominicaine)[2].

Il est migrateur dans l'ensemble des États-Unis mais très rarement dans les états du nord-ouest proches du Canada, alors qu'au nord-est il lui arrive de migrer jusques dans l'Ontario au Canada[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il affectionne les parcs, les jardins, les bords de routes.

Systématique[modifier | modifier le code]

Phoebis philea a été nommé par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1763.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Callidryas philea (Godman & Salvin, 1889)[4]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Phoebis philea se nomme Orange-barred Giant Sulphur ou Yellow Apricot en anglais[2].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Il existe trois sous-espèces :

Synonymie pour cette sous-espèce
Papilio aricye (Cramer, 1776)[5]
Papilio melanippe (Stoll, [1781])[6]
Colias lollia (Godart, 1819)
Colias aricia (Godart, 1819)
Colias corday (Hübner, 1819)
Catopsilia obsolota (Niepelt, 1920)
Catopsilia irma (Krüger, 1929)
  • Phoebis philea huebneri (Fruhstorfer, 1907)[7] à Cuba.
  • Phoebis philea thalestris (Illiger, 1801) à Saint-Domingue (Haïti et République dominicaine)[2].

Phoebis philea et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. papillons du Canada
  2. a, b, c et d funet
  3. a et b butterflies and moths of North America
  4. Godman & Salvin, [1889], Biol. centr.-amer., Lep. Rhop. 2: 140
  5. Cramer, [1776]; Uitl. Kapellen 1 (8): pl. 94, f. A, B
  6. Cramer, Uitl. Kapellen 4 (29-31): pl. 361, f. E, F
  7. Fruhstorfer, 1907; Stettin ent. Ztg 68 (2): 286

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géo, collection Insectes du monde, n° 99, septembre 2014, p. 162