Phobie d'impulsion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une phobie d'impulsion ou obsession impulsive est un symptôme médical caractérisé par la crainte obsédante de commettre un acte délictueux, transgressif, ou dangereux pour soi-même ou pour autrui. On l'observe le plus souvent au cours du trouble obsessionnel compulsif.

Description clinique[modifier | modifier le code]

La phobie d'impulsion est une obsession (c'est-à-dire une idée qui s'impose à la conscience du sujet qui la ressent comme contraignante et absurde, fait des efforts pour la chasser, mais n'y parvient pas) et non pas une phobie. En effet au cours des phobies on observe la crainte irraisonnée et angoissante d'un objet ou d'une situation sans danger objectif qui cède lorsque l'exposition cesse.

L'idée obsédante est la source de ruminations douloureuses et très angoissantes qui peuvent envahir complètement la pensée. Elles peuvent causer une détresse intense basée sur la hantise de commettre délibérément un acte transgressif ou dangereux comme par exemple :

  • Jurer, blasphémer, ou avoir un comportement obscène dans une église ou en public
  • Se blesser, se défenestrer
  • Agresser ou tuer quelqu'un, le plus souvent quelqu'un qu'on aime.
  • Faire du mal à son bébé (observé dans le post-partum).

Il en résulte une lutte anxieuse pénible contre cette idée qui peut conduire à des rituels conjuratoires (compulsions). Dans la phobie d'impulsion typique, le risque de passage à l'acte est considéré comme nul[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Papet N. et al. Les névroses.p.15.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]