Philomena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philomena

Réalisation Stephen Frears
Scénario Steve Coogan
Jeff Pope, d'après le livre de Martin Sixsmith
Acteurs principaux

Judi Dench
Steve Coogan
Simone Lahbib

Sociétés de production BBC Films
Baby Cow Productions
British Film Institute
Magnolia Mae Films
Pathé
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 2013
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Philomena est un drame britannico-américano-français produit, coécrit et interprété par Steve Coogan et réalisé par Stephen Frears, sorti en 2013.

Le film est adapté de l'histoire vraie de Philomena Lee, rapportée par le journaliste britannique Martin Sixsmith dans son livre The Lost Child of Philomena Lee.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Philomena, une Irlandaise ayant accouché adolescente dans un couvent, n'a aucune nouvelle de son fils, adopté contre son gré. Le jour des 50 ans de la naissance de son fils, en 2002, elle en parle pour la première fois à la fille qu'elle a eue plus tard. A la suite de cela, elle part avec le journaliste, Martin Sixsmith, à la recherche de son fils.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le journaliste Martin Sixsmith vient de perdre son emploi de conseiller du gouvernement travailliste de Tony Blair et ne sait pas s'il va accepter un autre emploi de journaliste ou écrire un livre sur l'histoire de la Russie. Pendant ce temps, Philomena Lee confie à sa fille que, 50 ans plus tôt, elle avait accouché d'un garçon en Irlande, mais que n'étant pas mariée, avait été forcée de le faire adopter. Peu de temps après, Martin rencontre la fille de Philomena au cours d'une réception où un traiteur l'a employée. Bien qu'il méprise au départ les historiettes, il accepte l'enquête que lui confie sa rédactrice en chef qui y tient. Pour cela, il rencontre Philomena, et tous deux partent à la recherche du fils perdu.

Après avoir accouché d'Anthony au couvent de Roscrea, en 1952, Philomena, jeune « fille mère », est forcée de renoncer à ses droits sur lui, quoiqu'elle s'en soit toujours occupé tout en travaillant dur à la blanchisserie qui dépendait du couvent. Sa meilleure amie a une fille qui s'entend très bien avec Anthony. Au bout de trois ans, un couple vient à Roscrea pour adopter Mary et emmène aussi Anthony, qui en est inséparable.

Martin et Philomena commencent leur enquête au couvent de Roscrea, où les religieuses les accueillent poliment mais affirment tout ignorer, car suite à un incendie les archives ont été détruites. Mais le barman du pub local déclare à Martin avoir entendu des rumeurs sur la destruction délibérée des archives et l'adoption contre paiement des enfants, notamment par de riches Américains.

Journaliste et conseiller politique, Martin a séjourné aux États-Unis, où il a conservé de nombreux contacts qui seront utiles. Il part donc avec Philomena à Washington et découvre que le petit Anthony a été adopté par Doc et Marge Hess, sous le nom de Michael Hess.

Devenu adulte, Michael alias Anthony est devenu haut fonctionnaire dans l'administration Reagan. Homosexuel, il a une relation discrète avec Peter Olson et meurt du sida en 1995.

Martin informe Philomena de ce qu'il vient de découvrir et tous deux cherchent des personnes qui ont connu Anthony. Ils se rendent tout d'abord chez Mary, adoptée avec Michael, qui leur dit que, alors que leur mère adoptive a été aimante, en revanche ni son père ni ses frères n'ont manifesté d'affection envers lui. Mary leur donne ensuite les coordonnées du compagnon de son frère adoptif, mais ne leur dit pas ce que Philomena veut vraiment savoir : Anthony (Michael) a-t-il essayé de retrouver sa génitrice ?

Après avoir refusé de rencontrer Martin, l'ex-compagnon de Michael accepte de parler à Philomena. Il déclare que Michael a toujours cherché à connaître sa mère biologique et s'est rendu en particulier au couvent de Roscrea, où les religieuses ont affirmé avoir perdu tout contact avec Philomena. La dernière volonté de Michael a été d'être enterré dans le cimetière du couvent, dans l'espoir que sa mère pourrait un jour trouver le message de sa pierre tombale.

L'histoire se termine où elle avait commencé, à savoir à Roscrea où Martin affronte la sœur Hildegarde qui était présente quand Anthony a été enlevé, n'exprime aucun regret et au contraire clame que la perte de son fils est la punition que Philomena mérite pour son péché. Philomena qui pardonne à sœur Hildegarde retrouve la tombe de son fils Anthony alias Michael et en lit l'inscription.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[1] et selon la bande annonce[2] ; Version québécoise (V. Q.) sur Doublage Québec[3]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 19 novembre 2013.
  2. « Bande annonce française du film » sur Cinema.jeuxactu.com, consulté le 19 novembre 2013.
  3. « Fiche de doublage V. Q. du film » sur Doublage Québec, consultée le 26 janvier 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • The Magdalene Sisters, film franco-britannique de Peter Mullan sorti en 2002. Traitant du sort des jeunes filles "perdues" placées dans des couvents en Irlande au XXe siècle, il est évoqué pendant le film par Martin Sixsmith.

Liens externes[modifier | modifier le code]