Philomé Obin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philomé Obin

Philomé Obin, né le 20 juillet 1892 au Limbé et décédé le 6 août 1986 au Cap-Haïtien, est un peintre haïtien.

Né en 1892, Philomé Obin a été un peintre à plein temps depuis la première exposition de son œuvre par le Centre d’Art en 1945. Ses tableaux d’une précision géométrique et en même temps poétique sont aussi appréciés en Europe qu’en Amérique du Nord. Son atelier au Cap-Haïtien était le lieu de rencontre d’une école de peintres dont faisaient partie non seulement les nombreux membres de sa famille mais encore une douzaine d’autres artistes locaux dont les styles ont été inspirés par le maître.

Avec Castera Bazile, Préfète Duffaut, Toussaint Auguste, Rigaud Benoit et Wilson Bigaud, il fait partie du groupe de peintres qui décorent en 1950 la cathédrale Sainte-Trinité de l’Église épiscopale à Port-au-Prince, détruite par le séisme de janvier 2010. Philomé Obin avait peint une Crucifixion (dans l'abside) et la Dernière Cène (dans le transept nord).

Les œuvres de Philomé Obin ont été exposées dans plusieurs musées à travers le monde, tels que:

  • The Brooklyn Museum, Brooklyn, New York
  • The Milwaukee Art Institute, Milwaukee, Wisconsin
  • The New Orleans Museum of Art, New Orleans, Louisiana
  • Museum Oswald d’Art, Amsterdam, Holland
  • Duke University, Durham, North Carolina
  • Museum of Art of La Jolla, La Jolla, California
  • Hayward Gallery, London, England
  • Society for the Arts, Palm Beach, Florida
  • Pan American Union
  • Musée d’art National, Port-au-Prince, Haïti
  • The Lockwood Mathers Mansion Museum, Norwalk, Connecticut

Ses tableaux font partie des Collections permanentes des Musées suivant[modifier | modifier le code]

  • The Milwaukee Art Museum
  • Waterloo Museum
  • Figge Art Museum

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Philippe Lerebours, Haïti et ses peintres de 1804 à 1980. Souffrances & Espoirs d'un Peuple, 2 volumes, Port-au-Prince, 1989.
  • (en) Selden Rodman, Where Art is Joy.Haitian Art:The First Forty Years, New-York, USA, Ruggles de Latour,‎ 18 novembre 1986, 8,25,37,38-40,70,73-75,81,94-98,104,106,111 p. (ISBN 0-938291-01-7)
  • Jean-Marie Drot, Voyage au pays des Naïfs, Suisse, Hatier,‎ août 1986, 168,169,174,175 p. (ISBN 2-218-07576-8)
  • Marie-José Nadal-Gardère, Gérald Bloncourt, La Peinture Haïtienne, Paris France, Nathan,‎ 18 novembre 1986, 74,75,76,77 p. (ISBN 2-09-161501-3)
  • (en) Ute Stebich, Haitian Art, Brooklyn Museum, USA, Falcon prees,‎ 2 novembre 1978, 11,12,13,15,17,18,108,129,140 p. (ISBN 0-8109-1053-5)
  • (pt) (fr) Allison Tompson, Lucien Finkelstein, Michel Philippe Lerebours, Arte Naif.Brasil-Haiti, Brasília, Brésil, Athalaia Grafica e Editora,‎ 2005, 14,20,21 p.
  • Jean-Marie Drot, Chez les peintres de la Fete et du Vaudou en Haiti, Genève, SKIRA,‎ 2 novembre 1974, 9,22,41,42 p.
  • Haiti-Anges et Demons, Genève, Hoebeke/Halle Saint Pierre,‎ mars 2000, 9 p. (ISBN 2-84230-102-1)
  • Eleonor Ingalls Christensen, The Art of Haïti, New York, A.S. Barnes and Company , 1975.
  • Alfred Metraux. Haïti : La terre, les hommes, et les dieux, Neuchâtel, Switzerland, Éditions de la Baconnière, 1957.
  • Jean Price Mars.Ainsi parla l’oncle: Essais d’ethnographie, 2nd ed. New York: Parapsychology Fondation , 1974.
  • Milo Rigaud.La tradition et le vaudou haïtien: son temple, ses mystères, sa magie, Paris, Éditions Niclaus, 1953
  • Selden Rodman. Haïti:The Black Republic. Old Greenwich, Connecticut, Devin Adair Company, 1976
  • Selden Rodman. The miracle of Haitian Art, New-York : Doubleday and Co. 1973
  • Ute Stebich. Haïtian Art. New York, Narry N. Abrams, Inc. 1953, Newsweek, september 18 , 1978,
  • Ebony, Haïti’s Art Renaissance
  • Harper’s Bazaar, The Christ of the Haïtian Primitives , by Selden Rodman
  • Art in America murals for Haïti from the Centre d’Art Jeep to the Miracle at Cana, by Selden Rodman
  • Donald J. Cosentino, Sacred Arts of Haitian Vodou, University of California, Los Angeles (exhibition at) Los Angeles, California: UCLA Fowler Museum of Cultural History, 1995.
  • Jørgen Leth, Drømmere En Film on Haitianske Malere = Dreamers. New York, NY: Filmakers Library, Mette Heide, Bech Films, Sunset Productions, and inc Filmakers Library, 2001.
  • Selden Rodman, Renaissance in Haiti: Popular Painters in the Black Republic, New York: Pellegrini & Cudahy, 1948.
  • DeWitt Peters, Haiti’s Primitive Painters Harper’s Bazaar 81 (1947): 104–05, 59.
  • Jontyle Theresa Robinson, A History of the Haitian Popular Art Movement, 1944 to 1972, Ph.D. diss., 1985.
  • Eugenio Fernandez Mendez, Le primitivisme haïtien. The Haitian primitivism. El primitivismo haitiano, Port-au-Prince, Galerie G.S. Nader, 1972