Philologie cognitive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La philologie cognitive est la branche de la philologie qui vise à étudier les textes, écrits et oraux, en tant que produits des processus mentaux humains.

En particulier, cette discipline

  • étudie la transmission et les processus d'acquisition des textes écrits et oraux, en se fondant principalement sur la théorie de l'information,
  • étudie les discours narratif, en particulier en ce qui concerne sa nature cognitive,
  • examine l'évolution du rythme et du mètre,
  • enfin, elle fournit la base scientifique pour la création d'éditions critiques en format multimédia.

Parmi les fondateurs et les étudiants de ce sujet: Paolo Canettieri, Domenico Fiormonte et Anatole Pierre Fuksas en Italie, Benoît de Cornulier, Luca Nobile et François Recanati en France; Julián Santano Moreno en Espagne, David Herman, Manfred Jahn en Allemagne, Gilles Fauconnier, Alan Richardson et Mark Turner aux États-Unis.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :