Philippus de Caserta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippus de Caserta

Naissance probablement vers 1350
Caserte ?
Décès probablement vers 1420
inconnu
Activité principale Compositeur, théoricien
Style Ars subtilior
Activités annexes Actif à Avignon
Années d'activité 1370-1400

Philippus[1] de Caserta ou Filippo da Caserta (dates inconnues, fin du XIVe siècle) est un musicien, compositeur, et théoricien associé au style de l'ars subtilior.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippus de Caserta, probablement natif de Caserte comme l'indique son nom ou de la région de Naples[2], aurait été actif à la cour de l'antipape Clément VII vers 1370 à Avignon auquel il dédie sa ballade Par les bons Gedeons et Samson vers 1385[3]. Certains musicologues considèrent qu'il pourrait être Philippus Roberti, le maître de chapelle du pape à Avignon en 1379, d'autres qu'il n'aurait jamais quitté l'Italie et travaillait pour le pape depuis la ville de Fondi où celui-ci avait été élu[2]. Il est principalement connu pour sa ballade En atendant souffrir m'estuet grief payne[4] dédiée à Barnabé Visconti, dont le thème fut par la suite repris par Matteo da Perugia pour le gloria de En attendant ou par Guillaume Dufay dans la sequenza de Gaude Virgo. Il a lui-même repris des textes et des thèmes de Guillaume de Machaut dans En remirant et De ma dolour.

Philippus de Caserta est considéré comme l'un des précurseurs, si ce n'est le créateur, de la syncoptation qu'il utilise dans ses compositions à trois voix[3]. Il serait également l'auteur de cinq traités sur le contrepoint, bien que cela soit discuté entre musicologues, dont le Tractarus figurarum[5] et reste associé intimement à la période de composition dite de l'ars subtilior[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ballades
Autres
  • Credo
  • Rondeau, Espoir dont tu m'as fayt (controversé)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Également appelé Philipoctus ou Filipoctus.
  2. a et b (en) Early Music History, vol. 18: Studies in Medieval and Early Modern Music, Yolanda Plumley et Iain Fenlon, Cambridge University Press, 2001, (ISBN 9780521652018), pp.334-346.
  3. a et b (en) Par les bons Gedeons dans 'Anthology for Music in Western Civilization, vol.1, par Timothy Roden, Craig Wright, Bryan Simms, Cengage Learning, 2009, (ISBN 9780495572749), pp.116-119.
  4. Cette œuvre est reprise et utilisée en 2010 par la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker pour l'écriture de sa pièce En atendant.
  5. (en) Regule par Robertus de Handlo, Johannes Hanboys, University of Nebraska Press, 1991, (ISBN 9780803279346), p.71
  6. Grove Dictionary of Music and Musicians, Gilbert Reaney.
  7. (it) La polifonia nel medioevo, Alberto Gallo, EDT srl, 1991, (ISBN 9788870631005), p.56.
  8. Cette œuvre est utilisée par Anne Teresa De Keersmaeker dans son spectacle Cesena en 2011.