Philippine Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippine Airlines

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
PR PAL PHILIPPINE
Repères historiques
Date de création 15 mars 1941
Généralités
Basée à Aéroport international de Manille
Autres bases Aéroport international de Mactan-Cebu
Programme de fidélité Mabuhay Miles
Taille de la flotte 106 filiale comprise
Nombre de destinations 34
Siège social Drapeau des Philippines Pasay, Philippines
Société mère Philippine Airlines, Inc.
Filiales PAL Express
Dirigeants Lucio C. Tan (Président et CEO)
Harry C. Tan (Vice-Président)
Ramon Ang (Président et COO)
Site web www.philippineairlines.com

Philippine Airlines (acronyme PAL) (code AITA : PR ; code OACI : PAL) est la compagnie aérienne nationale des Philippines.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie aérienne, basée dans la Philippine National Bank Financial Center à Pasay, a été fondé en 1941 et est la compagnie aérienne commerciale la plus vieille en Asie, ayant effectué son premier vol dès le 15 mars 1941, avec un Beech, modèle 18, entre Manille et Baguio, fonctionnant sous son nom original. Outre à ses centres à l'aéroport Ninoy Acquino International Airport de Manille et Mactan-Cebu International Airport de Cebu City, Philippines Airlines sert dix-neuf destinations dans son pays et vingt-quatre destinations dans l'Asie du sud-est, l'Asie orientale, l'Australie, le Canada et les États-Unis.

Autrefois une des plus grandes compagnies aériennes asiatique, PAL fut sévèrement affecté par la crise financière de 1997. Dans ce que l'on[Qui ?] a cru être un des plus grands échecs d'entreprise des Philippines, PAL a été forcé de réduire les effectifs de ses opérations internationales en stoppant complètement les opérations en Europe et finalement l'Asie du sud-ouest aussi, coupant pratiquement tous les services domestiques, réduisant la taille de sa flotte et terminant ainsi l'emploi de milliers de salariés. La compagnie a été placée sous l'administration judiciaire en 1998, rétablissant progressivement les opérations comme il en fut ainsi autrefois.

En 2000, Philippine Airlines dégage ses premiers bénéfices depuis six ans[1], et revend sa division maintenance à la coentreprise Lufthansa Technik Philippines . L’année suivante, elle relance des routes vers Bangkok, Taipei, Sydney, Jakarta, Vancouver ou Ho Chi Minh Ville, et inaugure des liaisons vers Shanghai et Melbourne. Les attentats du 11 septembre 2001 l’affectent comme les autres compagnies aériennes, et elle lance une nouvelle restructuration en 2003. Nagoya, Las Vegas, Pékin viennent entre autres s’ajouter à son réseau les années suivantes, et en 2008 elle sort officiellement de réhabilitation.

En 2006, Philippine Airlines commande deux Boeing 777-300ER plus deux en options, qui commencent à rejoindre sa flotte en 2009. En 2008, elle achète 9 Bombardier Q300 et Q400 pour sa filiale low cost PAL Express, qui est lancée en en mai. En avril 2012, San Miguel Corporation, l’un des plus gros conglomérats du pays, rachète 49 % des parts de Philippine Airlines (et de sa filiale low cost Airphil Express) pour 500 millions de dollars afin de l’aider à renouveler sa flotte qui compte alors 39 avions. La compagnie annonce en juillet son intention de commander de nouveaux appareils qui l’aideront à retrouver le chemin de l’Europe (où elle était sur liste noire jusqu'au 10 juillet 2013) et des États-Unis[2]

Note[modifier | modifier le code]

Philippine Airlines a fait partie de la liste noire européenne[3]. Suite à la modernisation de sa flotte, elle est retirée de cette liste le 10 juillet 2013 et devient la seule compagnie philippine à pouvoir desservir l'Europe, les autres transporteurs philippins restant sur liste noire[4].

Destinations[modifier | modifier le code]

Partage de codes[modifier | modifier le code]

Philippine Airlines partage ses codes avec les compagnies suivantes[5]

Flotte[modifier | modifier le code]

La flotte de Philippine Airlines se compose d'Airbus et Boeing (sa filiale AirPhil Express opère des Bombardier Dash-8). En octobre 2014, les modèles suivants font partie de la flotte[6]:

En août 2012, Philippine Airlines a commandé 34 A321 et dix A321neo.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)PAL Milestone, 28 mars 2013
  2. (en) « Philippine Airlines : restructurer la flotte, aller à Paris« Air Journal », Air-Journal.fr,‎ 25-07-2012 (consulté le 28-03-2013)
  3. le Soudan et les Philippines sur la liste noire
  4. article philippineflightnetwork
  5. (en)Philippine Airlines codeshare flights, Philippineairlines.com. Retrieved March 28, 2013.
  6. http://www.planespotters.net/Airline/Philippine-Airlines