Philippe de Vendôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe par Jacob Ferdinand Voet.
La signature du duc de Vendôme en 1725

Philippe de Vendôme, le Prieur de Vendôme (16551727), duc de Vendôme (1712-1727), fils de Louis II, duc de Mercœur et de Vendôme, et de Laure Mancini, arrière-petit-fils d'Henri IV et de Gabrielle d'Estrées, frère de Louis Joseph, dit le Grand Vendôme, est un général français.

À l'âge de sept ans, il fut pourvu de l'Abbaye de la Trinité (42e abbé et 10e abbé commendataire). Ce n'est que la première des abbayes qu'il obtint, sans jamais y séjourner. Entré en 1666 dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, il fit les campagnes de Hollande et d'Alsace, devint grand prieur de l'Ordre en France en 1678, maréchal de camp en 1691, lieutenant général en 1693 et prit une part active à toutes les campagnes d'Italie et de Catalogne jusqu'en 1705.

Ami des lettres, il mena dans son Palais du Temple à Paris la vie la plus fastueuse et souvent la plus scandaleuse. Il protégea notamment l’abbé mondain Chaulieu, ainsi que le peintre Jean Raoux, ancien élève comme Hyacinthe Rigaud, d’Antoine Ranc à Montpellier ; Raoux qui laissa de lui un portrait célèbre.

À la mort de son frère, au prétexte qu'étant chevalier de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, il ne pouvait posséder des biens, Louis XIV annexa tous les biens de son frère et il dut se contenter de ses titres.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]