Philippe de Thaon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe de Thaon ou de Thaun, était un moine et poète anglo-normand du début du XIIe siècle.

Philippe de Thaon a vécu en Normandie pendant le règne d’Henri Ier. Il est l’auteur, vers 1119, du Livre des Créatures ou Comput, un poème didactique sur les corps célestes et les calculs du calendrier. Il est également l’auteur d’un Lapidaire, un ouvrage sur les pierres. Son ouvrage le plus connu est cependant le Bestiaire, dédié à la seconde femme du roi Henri, Adélaïde de Louvain et par conséquent rédigé entre 1121 (date à laquelle Adélaïde épouse Henri Ier) et 1135 (date à laquelle meurt ce dernier)[1]. On lui attribue également une version en prose du Livre de Sibile.

Le Bestiaire de Philippe de Thaon[modifier | modifier le code]

Le Bestiaire de Philippe de Thaon comporte 3194 vers, rédigés d'abord en hexasyllabes (vers 1 à 2888) puis en octosyllabes (vers 2889 à la fin).

Les 38 chapitres du Bestiaire sont, d’après McCulloch (1960), (p. 53-54) :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Alexander H. Krappe, « The historical background of Philippe de Thaün's Bestiaire », Modern Language Notes, 69, 1944, p. 325-327
  2. Caladrius : cet oiseau blanc immaculé, pique et tire le mal hors du corps du malade puis va le brûler dans le soleil ; mais, si le malade est sur le point de mourir, il s'en détourne.
  3. Peridexion (arbre de la croix du Christ) : corruption de Paradision.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Livre de Sibile, Éd. Hugh Shields, London, Anglo-Norman Text Society, 1979
  • Comput, Éd. Ian Short, London, Anglo-Norman Text Society from Birkbeck College, 1984
  • Le bestiaire de Philippe de Thaün. Texte critique publié avec introduction, notes et glossaire par Emmanuel Walberg, Lund, Möller; Paris, Welter, 1900

Références[modifier | modifier le code]

  • Gervais de La Rue, Essais historiques sur les bardes, les jongleurs et les trouvères normands et anglo-normands, Caen, Mancel, 1834.
  • (en) Florence McCulloch : Medieval Latin and French Bestiaries, Chapel Hill, University of North Carolina Press, 1962, Series: Studies in the Romance Languages and Literatures, 33.
  • (en) Paul Studer, Anglo-Norman lapidaries, Paris, Champion, 1983
  • (en) Thomas Wright, Popular treatises on science written during the Middle Ages in Anglo-Saxon, Anglo-Norman, and English, London, Dawsons of Pall Mall, 1965
  • (de) Max Friedrich Mann, Der Physiologus des Philipp von Thaün und seine Quellen : ein Beitrag zur allgemeinen Geschichte der Literatur des Mittelalters, Halle, E. Karras, 1884

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]