Philippe de Marigny de Mandeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marigny et Mandeville.

Jean Bernard Xavier
Philippe de Marigny de Mandeville

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Jean Bernard Xavier Philippe de Marigny de Mandeville, dans son uniforme de Capitaine du 1er bataillon des Lanciers d'Orléans de la milice de Louisiane, par Jean Joseph Vaudechamp

Naissance 21 novembre 1811
La Nouvelle-Orléans
Décès 3 juin 1890 (à 78 ans)
La Nouvelle-Orléans
Nationalité Française et américaine
Pays de résidence États-Unis
Profession Planteur, colonel de l'armée confédérée
Ascendants
Bernard Xavier Philippe de Marigny (1785-1868),
Anna Mathilde Moralès (née en 1789)
Conjoint
Sophronia Louise Claiborne (1812-1890)
Descendants
Marie Félicité (1845-1849),
Suzette (?),
Félicité Médora Marie (1849-1850)
Famille
Philippe de Marigny de Mandeville

Jean Bernard Xavier Philippe de Marigny de Mandeville (1811-1890) planteur, colonel de l'armée des états confédérés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 21 novembre 1811 à La Nouvelle-Orléans, et décédé le 3 juin 1890 à La Nouvelle-Orléans. Également connu sous le nom anglais d'Antoine James de Marigny et Mandeville Demarigny, était le fils de Bernard Xavier Philippe de Marigny de Mandeville (1785-1868) et d'Anna Mathilde Moralès (née en 1789) et le beau-fils de William C. C. Claiborne (1775-1817), le premier gouverneur de la Louisiane (1813-1816) dont il épousa la fille Sophronia, en 1861.

Il a fréquenté l'Académie de Saint-Cyr et de l'École royale de Cavalerie de Saumur dans les années 1830 avant de brièvement servir comme lieutenant dans la cavalerie française de 1831 à 1834. De retour à La Nouvelle-Orléans, il fut commerçant, planteur puis US marshal pour l'Est de la Louisiane, et officier de la milice[1].

Guerre de sécession[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 10th Louisiana Infantry Regiment.

Pendant la guerre de Sécession, il était colonel du 10e Régiment d'infanterie de Louisiane, ou 10th Louisiana Infantry Regiment entre le 22 juillet, 1861 et le 23 juillet 1862[2]. Ce régiment était la légion étrangère des confédérés pendant le conflit de 1861 à 1865 et opérait avec l'armée de Virginie du Nord, force principale des confédérés. Marigny a servi en Virginie pendant la Campagne Péninsulaire et la bataille de Fredericksburg avant de retourner dans sa plantation[3].
Le 12 avril 1835, il a épousé Sophronie Louise Claiborne (1812-1890), fille du premier gouverneur de la Louisiane, avec qui il eut 3 filles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruce S. Allardice, Confederate colonels: a biographical register, p.125-126
  2. http://ccffpa.perso.sfr.fr/html/francaislouisiane.html
  3. 81e Année-Mai-Juin. n°3-Organe de la Fédération Nationale André-Maginot, page 14, M. Phillippe de Ladebat "La Chartre Mai-Juin 2010 Histoire".

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]