Philippe Wolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Wolff

texte=Importez l'image de cette personne

Biographie
Naissance 2 septembre 1913 (100 ans)
Montmorency
Décès 13 septembre 2001
Nationalité Drapeau : France Français
Thématique
Titres Professeur des universités
Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Approche Histoire médiévale (histoire urbaine)
Travaux * Thèse de doctorat, Commerce et marchands de Toulouse, v. 1350-v. 1450 (1952)

Philippe Wolff, né le 2 septembre 1913 à Montmorency et mort le 13 septembre 2001 en Andorre, est un médiéviste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire (1936), puis docteur d'État (1952), Philippe Wolff fut le titulaire de la chaire d'histoire médiévale et de la France méridionale de l'université de Toulouse à partir de 1953.

Il a été élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1973.

Apport à l'histoire médiévale en France[modifier | modifier le code]

Il fut un pionnier de l'histoire urbaine médiévale, notamment grâce à sa thèse, soutenue en 1952 et publiée deux ans plus tard, Commerce et marchands de Toulouse, v. 1350-v. 1450. À la fin des années 1950, cet historien a été l'un des initiateurs du renouveau des études régionales, par sa monographie sur Toulouse, premier livre d'une longue série publiée par les éditions Privat jusqu'au début des années 1980.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Collaboration à une série de manuels d'histoire pour l'enseignement du second degré (sous la direction de Jérôme Carcopino, puis avec Charles Morazé) : Cours d'histoire pour l'enseignement secondaire, Paris, Armand Colin, 1942-1950.
  • Commerce et marchands de Toulouse, v.1350-v.1450, Paris, Plon, 1954 (thèse principale).
  • Les estimes toulousaines des XIVe et XVe siècles, Paris, Association Marc Bloch, 1954 (thèse secondaire).
  • Histoire de Toulouse, Toulouse, Privat, 1958, rééd., 1986.
  • Voix et images de Toulouse (en collaboration avec Jean Dieuzaide), Toulouse, Privat, 1962.
  • Les cartulaires des Templiers de Douzens (édition, en collaboration avec Pierre Gérard et Élisabeth Magnou), Paris, Bibliothèque nationale, 1965.
  • Histoire du Languedoc (direction), Toulouse, Privat, 1967.
  • Bibliographie d'histoire des villes de France (en collaboration avec P. Dollinger et S. Guenée), Paris, Klincksieck, 1967.
  • The awakening of Europe, IXTh-XIIth centuries (1968) ; publié en français sous le titre: L'éveil intellectuel de l'Europe, tome 1 de l'Histoire de la pensée européenne, Paris, Le Seuil, 1971.
  • Histoire du développement scientifique et culturel de l'Humanité. III, De 400 à 1300 après J.-C (en collaboration avec G. Wiet et V. Elisseeff), Paris, Laffont, 1969.
  • Documents de l'histoire du Languedoc (direction), Toulouse, Privat, 1969.
  • Ongles bleus, Jacques et Ciompi, les révolutions populaires en Europe aux XIVe et XVe siècles (en collaboration avec Michel Mollat du Jourdin), Paris, 1970.
  • Les origines linguistiques de l'Europe occidentale, Paris, Hachette, 1971.
  • Guide international d'histoire urbaine. I, Europe (direction), Paris, 1977.
  • Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, Privat, 1978.
  • Histoire du diocèse de Toulouse (direction), Toulouse, Privat, 1980.
  • Traduction de M. Lyons. Révolution et terreur à Toulouse, 1980. - 1983.
  • Le Languedoc et le Rouergue dans le Trésor des Chartes (en collaboration), 1983.
  • Histoire de Perpignan (direction), 1985.
  • Automne du Moyen Âge ou printemps des temps nouveaux ? L'économie européenne aux XIVe et XVe siècles, Paris, Aubier, 1986.
  • Histoire internationale du vouvoiement, 1993.

Source[modifier | modifier le code]