Philippe Thill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thill.

Philippe Thill

alt=Description de l'image PORTRAIT THUMB 01.jpg.
Naissance Saint-Genis-Laval
Décès (à 72 ans) Cassis (Bouches-du-Rhône)
Nationalité Français
Pays de résidence France
Profession

Philippe Thill, né en 1937 à Saint-Genis-Laval, mort en 2010 à Cassis, est un sculpteur français, lauréat du prix de Rome en 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

La mère de Philippe Thill est peintre et son père ingénieur et poète. Il grandit dans de nombreux quartiers de Marseille et à Toulon. À l'âge de quinze ans, après avoir été scolarisé au Lycée Marseilleveyre il entre à l'école des beaux-arts de Marseille où il obtient de nombreux prix.

En 1956, il est admis à l'école des beaux-arts de Paris où il est l'élève de Marcel Gimond, puis d'Henri-Georges Adam. Il obtient des bourses de voyage en étant primé et devient massier de l'atelier.

En 1959 il obtient le prix de sculpture pour la section française de la 3e Biennale de Paris puis, en 1961 et 1962, le grand prix d'art monumental[1]. En 1963 Philippe Thill obtient le premier grand prix de Rome de sculpture[2] puis reçoit la grande médaille de l'Académie du Var en 1964.

Il effectue ensuite un séjour de quatre ans à la Villa Médicis, de 1964 à 1967[3], où il est en contact avec Balthus alors directeur de la Villa Médicis, mais aussi André Barelier, Brigitte Baumas, Jacqueline Deyme, Jean-Marc Lange, Frédérique Klossowski de Rolla...

Philippe Thill meurt en 2010, chez lui à Cassis dans la villa qu'il avait construite.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Philippe Thill réalise des sculptures en bronze, mais a surtout fait de la résine son matériau de prédilection[4]. On lui commande une soixantaine d'œuvres monumentales[5].

Expositions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éphémère rival moderne du prix de Rome.
  2. Ex-æquo avec Jacqueline Deyme.
  3. Pensionnaires : Philippe Thill sur le site de l'Académie de France à Rome consulté le 7 septembre 2011
  4. Œuvres intimes sur le site consacré à Philippe Thill
  5. Œuvres monumentales sur le site consacré à Philippe Thill
  6. PHILIPPE THILL - ŒUVRES INTIMES consulté le 7 septembre 2011
  7. PHILIPPE THILL - HOMMAGE consulté le 9 septembre 2011