Philippe Tancelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Tancelin, né le 29 mars 1948, est un poète et un philosophe français. Il a publié de nombreux ouvrages entre poèmes et réflexions philosophiques, et partage sa vie d'écriture et de recherche entre l'Ardèche et Paris.

Parcours[modifier | modifier le code]

Philippe Tancelin est docteur d'État en philosophie esthétique et professeur des universités. Il enseigne à l'Université Paris VIII la philosophie esthétique. Il est également président de « l'internationale des poètes ». Il a opéré le choix d'une approche poétique de l'histoire et de la relation témoin-événement. Ses activités de recherche se concentrent autour de la question de l'oralité poétique. Il dirige de nombreux ateliers de création poétique transdisciplinaires.

Depuis les années 1970, son écriture résonne de ses rencontres sur les fronts de résistance contre l'exclusion, l'exploitation des démunis, le soutien aux peuples opprimés (tiers monde, Palestine…)[1]. Dans le courant des années 1990, il crée et instruit de nombreux ateliers de création poétique en milieux : universitaire, scolaire et marginalisé. Il insiste sur la dimension orale de la poésie et s'inscrit dans la longue tradition des poètes « proférateurs ».

Il fonde avec Geneviève Clancy (sa sœur) le CICEP (Centre international et interuniversitaire de créations d'espaces poétiques) qui regroupe une cinquantaine de chercheurs universitaires et artistes autour de la mise en confrontation et appréciation de l'écart entre la poésie et les autres arts.

Depuis 2005 (année du décès de Geneviève Clancy), Philippe Tancelin dirige, avec Emmanuelle Moysan, la collection Poètes des cinq continents aux Éditions L'Harmattan.

Publications[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) le site de LA SEPARATION

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]