Philippe Roger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Roger, né en 1949, est un historien et critique français, spécialiste en particulier du XVIIIe siècle et de l'histoire des idées. Il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et dirige la revue Critique. Il est également professeur à l'Université Lumière Lyon 2.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sade, la philosophie dans le pressoir (Grasset, 1976).
  • Sade : écrire la crise, dir. Michel Camus et Philippe Roger (Belfond, 1983).
  • Roland Barthes, roman (Grasset, 1986; Livre de poche, 1990).
  • La Légende de la Révolution au XXe siècle : de Gance à Renoir, de Romain Rolland à Claude Simon, dir. Jean-Claude Bonnet et Philippe Roger (Flammarion, 1988).
  • L'Homme des Lumières : de Paris à Pétersbourg, dir. Philippe Roger (Naples, Vivarium, 1995).
  • Rêves et cauchemars américains, Les États-Unis au miroir de l’opinion publique française (1945-1953)(Presses universitaires du Septentrion, 1996).
  • L'Encyclopédie, du réseau au livre et du livre au réseau, dir. Robert Morrissey et Philippe Roger (Champion, 2001).
  • L'Ennemi américain : généalogie de l'antiaméricanisme français (Seuil, 2002; coll. « Points », 2004).
  • Un siècle de deux cents ans ? Les XVIIe et XVIIIe siècles, continuités et discontinuités, dir. Jean Dagen et Philippe Roger (Desjonquères, 2004).