Philippe Nozières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nozières.

Philippe Nozières

Naissance 12 avril 1932
Nationalité Drapeau : France française
Champs physique de la matière condensée
Institutions CNRS, Université de Grenoble, Institut Laue-Langevin, Collège de France
Diplôme École normale supérieure
Distinctions Médaille d'or du CNRS (1988)
Prix Wolf (1985).

Philippe Nozières, né le 12 avril 1932, est un physicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Nozières a fait ses études à l'École normale supérieure de 1951 à 1955. Il obtient l'agrégation de physique en 1955. Il part ensuite aux États-Unis travailler à l'université de Princeton de 1955 à 1957. Il obtient en 1957 sa thèse de l'université de Paris où il devient maître de conférences (1961) puis professeur. Philippe Nozières devient ensuite professeur à l'université de Grenoble (1972-1983) où il travaille à l'Institut Laue-Langevin. De 1983 à 2001, il est titulaire de la chaire de « Physique statistique » au Collège de France, tout en poursuivant son activité de recherche à l'Institut Laue-Langevin.

Il est actuellement chercheur à l'Institut Laue-Langevin de Grenoble et professeur honoraire au Collège de France depuis 2000. Il est également membre de l'Académie des sciences depuis 1981, de la National Academy of Sciences depuis 1991, et de l'American Academy of Arts and Sciences depuis 1992.

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Le problème à N corps (Dunod 1963).
  • Theory of quantum liquids (avec D. Pines, Benjamin 1965)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]