Philippe Montanier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Montanier
Philippe Montanier.jpg
Philippe Montanier
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Stade rennais
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 15 novembre 1964 (49 ans)
Lieu Vernon (Eure)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 19842000
Poste Gardien de but puis Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1970-1980 Drapeau : France Pacy-sur-Eure
1980-1984 Drapeau : France ALM Évreux
1984-1987 Drapeau : France SM Caen
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1987-1990 Drapeau : France SM Caen 61 (0)
1990-1991 Drapeau : France FC Nantes 08 (0)
1991-1994 Drapeau : France SM Caen 79 (0)
1994-1997 Drapeau : France Toulouse FC 88 (0)
1997-1999 Drapeau : France FC Gueugnon 82 (0)
1999-2000 Drapeau : France AS St-Étienne 06 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2000 Drapeau : France SM Caen (dir. adm.)
2001 Drapeau : France Toulouse FC (adjoint)
2001-2002 Drapeau : France SC Bastia (adjoint)
2002-2004 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire (adjoint)
2004-2009 Drapeau : France US Boulogne
2009-2011 Drapeau : France Valenciennes
2011-2013 Drapeau : Espagne Real Sociedad
2013- Drapeau : France Stade rennais 31 (11v 10n 10d)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 3 juin 2013

Philippe Montanier (né le 15 novembre 1964 à Vernon dans l'Eure), est un ancien joueur de football professionnel français, qui évoluait au poste de gardien de but, avant de devenir entraîneur.

Il évolue essentiellement au SM Caen où il reste neuf saisons et participe notamment à l'aventure européenne de septembre 1992. Il défend par la suite les buts du Toulouse FC puis du FC Gueugnon, en deuxième division.

Reconverti technicien, il reste pendant trois saisons l'adjoint de Robert Nouzaret. En 2004, il se voit confier l'équipe première de l'US Boulogne, qu'il fait monter de CFA en Ligue 1 en cinq saisons. Il est débauché en 2009 par le Valenciennes FC, qui obtient alors des résultats remarqués. En juin 2011, il part en Espagne, dans le club basque de la Real Sociedad. Après des débuts difficiles, il obtient la quatrième place du championnat à l'issue de sa deuxième saison. En fin de contrat, il signe au Stade rennais en mai 2013.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Formé à Evreux, il arrive au SM Caen en 1983, à 19 ans. Il joue trois saisons en équipe réserve et devient la doublure de Michel Bensoussan en 1987. Il participe à la montée du club en 1988 en disputant trois matchs. Pour sa première saison parmi l’élite, il part comme doublure. À la trêve, Nouzaret décide de le titulariser à la place de l’ancien joueur du Paris SG. Il dispute son premier match en D1 le 4 février 1989 sur le terrain du Sporting Toulon Var (1-0) et s’impose naturellement. Il dispute finalement 14 matchs de championnat, le club bas-normand assurant son maintien en toute fin de saison, grâce notamment aux exploits de Fabrice Divert en attaque.

Lors de la saison 1989-1990, il s'affirme en titulaire indiscutable et devient l'un des joueurs les plus appréciés par les supporters. Ses prestations attirent l’œil de clubs plus huppés, alors qu'il dispose d'une clause de départ d'un demi million de francs. Devenu une valeur sûre du championnat, il est annoncé un temps à l'OM mais rejoint finalement le FC Nantes, le club caennais n'ayant pas les moyens financiers de le conserver. Mais le titulaire à Nantes, David Marraud, ne part pas, et lui est finalement préféré. Réduit à un rôle de doublure, son temps de jeu se réduit énormément. Il ne joue que sept rencontres et décide de revenir dans son club formateur en fin de saison. À son retour, le Stade Malherbe est devenu un club de milieu de tableau grâce à la génération dorée des Stéphane Paille, Benoît Cauet et Franck Dumas. Montanier récupère sa place dans les buts et Caen termine 5e du championnat lors de la saison 1991-1992, se qualifiant ainsi pour la Coupe UEFA 1992-1993.

Il fait logiquement partie de l'équipe qui dispute et s'incline au premier tour de la coupe UEFA face au Real Saragosse (2-0 ; 2-3). L'équipe finit 11e et l'inter-saison 1993-1994 est marquée par un fort renouvellement au sein de club. Les Gravelaine, Paille et autres Calderón ne sont pas efficacement remplacés, tandis que Richard Dutruel, prêté par le PSG, est propulsé comme titulaire dans les buts normands. Philippe Montanier ne vit pas très bien cette situation et quitte le club à la fin de la saison[1].

En fin de contrat, il rebondit au Toulouse FC, en D2. Il passe trois saisons sur les bords de la Garonne : le TFC échoue aux portes de la D1 (4e puis 5e) avant de remonter au terme de la saison 1996-97, au cours de laquelle il perd sa place de titulaire au profit de Teddy Richert.

À nouveau en fin de contrat, il n’est pas conservé dans l’effectif toulousain, de retour en D1. Il rejoint alors le FC Gueugnon et passe deux saisons en Bourgogne. Il y réalise deux saisons pleines, dans un club qui se maintient confortablement (11e puis 8e). À la fin de son contrat, il réalise une dernière pige à l'AS Saint-Étienne, en tant que doublure de Jérémie Janot. Il joue tout de même quatre matchs dans le Forez avant de prendre sa retraite sportive en 2000.

Au cours de ces années de joueur professionnel au Stade Malherbe de Caen, Philippe Montanier suit en parallèle ses études à l'université de Caen, il obtient une licence à L'UFR STAPS de Caen en 1989 et une maitrise de gestion avec mention en 1991. Au cours de sa carrière de joueur professionnel, il passe par ailleurs ses diplômes d'entraîneur ce qui lui permet d'enchainer sa reconversion aussitôt sa carrière de joueur terminée.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Ayant mis un terme à sa carrière de joueur en 2000, il devient dans la foulée directeur général du SM Caen, son club formateur, qui vient d'être privatisé. Il remplace en quelque sorte Daniel Jeandupeux, son ancien entraîneur, qui était revenu comme directeur sportif en 1997. L'expérience est de courte durée puisqu'il part quelques semaines seulement après son arrivée, alors que le club caennais a complètement manqué son début de saison et que l'entraîneur Pascal Théault a été remercié.

En avril 2001, il entame une carrière d'entraîneur, et devient l'adjoint de Robert Nouzaret, son ancien entraîneur à Caen, au Toulouse FC. La saison suivante il le suit au SC Bastia, puis entre 2002 et 2004 avec l'équipe de Côte d'Ivoire[2].

À partir de juillet 2004, il prend la responsabilité de l'équipe première de Boulogne-sur-Mer. Les succès ne se font pas attendre puisque dès la première saison, il est champion de CFA et deux saisons plus tard, il accède à la Ligue 2. Après une saison d'acclimatation, le club joue les premiers rôles en Ligue 2 lors de la saison 2008-2009, jusqu'à arracher la montée en Ligue 1 à la dernière journée ! Grégory Thil, capitaine et auteur de 18 buts, est le symbole de la réussite d'une équipe qui se distingue par son jeu. Philippe Montanier est désigné entraîneur de Ligue 2 de l'année 2008-09.

Le 3 juin 2009, à la surprise des supporters boulonnais, Philippe Montanier signe un contrat de trois ans avec le Valenciennes FC[3], où il remplace Antoine Kombouaré. Pour sa première saison au VAFC, il conduit son équipe à la 10e place, le meilleur résultat du club de Valenciennes depuis la saison 1979-1980.

Le 4 juin 2011, Philippe Montanier s'engage après plusieurs jours de négociations entre les deux clubs pour 2 ans avec le club espagnol de la Real Sociedad[4]. Le 10 septembre 2011, il réussit l'exploit d'arracher un point face au FC Barcelone (score final 2-2). Un an et demi plus tard, le 19 janvier 2013, il bat la même équipe du FC Barcelone 3-2.

Lors de la saison 2012-2013, la Real Sociedad est en lutte pour se qualifier pour la Ligue des champions. Mais Philippe Montanier choisit, alors qu'il est en fin de contrat de ne pas continuer l'aventure avec son club à l'issue de la saison[5].

Le 21 mai 2013, le Stade rennais annonce avoir trouvé un accord avec lui pour un contrat d'une durée de trois saisons[6].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, Montanier dispute plus de 300 matches en championnat de France[7],[8].

Statistiques de Philippe Montanier
Saison Club Pays Championnat Coupe
de France
Coupe
de la ligue
Coupe
d’Europe
Div. Matchs Buts M B M B Comp. M B
1987-1988 SM Caen Drapeau : France D2 4 0 0 0 - - - - -
1988-1989 SM Caen Drapeau : France D1 14 0 4 0 - - - - -
1989-1990 SM Caen Drapeau : France D1 38 0 1 0 - - - - -
1990-1991 FC Nantes Drapeau : France D1 8 0 0 0 - - - - -
1991-1992 SM Caen Drapeau : France D1 31 0 2 0 - - - - -
1992-1993 SM Caen Drapeau : France D1 34 0 1 0 - - C3 2 0
1993-1994 SM Caen Drapeau : France D1 8 0 1 0 - - - - -
1994-1995 Toulouse FC Drapeau : France D2 42 0 0 0 0 0 - - -
1995-1996 Toulouse FC Drapeau : France D2 31 0 0 0 1 0 - - -
1996-1997 Toulouse FC Drapeau : France D2 14 0 0 0 0 0 - - -
1997-1998 FC Gueugnon Drapeau : France D2 42 0 0 0 2 0 - - -
1998-1999 FC Gueugnon Drapeau : France D2 37 0 1 0 0 0 - - -
1999-2000 AS Saint-Étienne Drapeau : France D2 5 0 0 0 1 0 - - -
Total (1987-2000) 308 0 10 0 4 0 - 2 0

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Club Division Pays Matchs Victoires Nuls Défaites  %Victoires
2004-2005 US Boulogne CFA Drapeau : France 34 19 9 6 55.9
2005-2006 US Boulogne CFA Drapeau : France 38 16 10 12 42,1
2006-2007 US Boulogne National Drapeau : France 38 22 9 7 57.9
2007-2008 US Boulogne Ligue 2 Drapeau : France 41 13 8 20 31.7
2008-2009 US Boulogne Ligue 2 Drapeau : France 41 22 6 13 55.0
2009-2010 Valenciennes FC Ligue 1 Drapeau : France 39 14 10 15 35.9
2010-2011 Valenciennes FC Ligue 1 Drapeau : France 41 11 19 11 26.8
2011-2012 Real Sociedad Liga Drapeau de l'Espagne 38 12 11 15 31.5
2012-2013 Real Sociedad Liga Drapeau de l'Espagne 38 18 12 8 47.3
2013-2014 Stade rennais Ligue 1 Drapeau : France 38 11 13 14 28.9
Total (2004-2014) 360 152 98 110 42.2

Dernière mise à jour le 6 août 2014

Palmarès[modifier | modifier le code]

De joueur[modifier | modifier le code]

Drapeau : France SM Caen
Drapeau : France Toulouse FC

D'entraîneur[modifier | modifier le code]

Drapeau : France US Boulogne
Drapeau : France Stade rennais

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]