Philippe Monnier (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Monnier.
Monument dédié aux écrivains genevois Gaspard Vallette et Philippe Monnier (Suisse)

Philippe Monnier, né le 2 novembre 1864 à Genève et mort le 21 juillet 1911 à Plainpalais[1], est un écrivain suisse de langue française.

Publications[modifier | modifier le code]

La plupart de ses écrits portent sur Genève et sa région, dont il était originaire. Il a également rédigé des écrits sur l'histoire de l'Italie et les arts en Italie.

  • Venise au XVIIIe siècle, Tallandier, 2009 (ISBN 978-2-84734-591-9)
  • Venise au XVIIIe siècle, Complexe, 2001 (ISBN 2-87027-883-7)
  • Le livre de Blaise, Lausanne, Éditions Plaisir de Lire, réédité : l'Âge d'Homme, 1998 (ISBN 2-8251-1177-5)
  • Introduction au Quattrocento, Complexe, 1995 (ISBN 2-87027-586-2)
  • Mon village, Genève, J. Jullien, 1927
  • Jeunes ménages, Genève, J. Jullien et fils, 1926
  • La Genève de Töpffer, Genève, A. Jullien, 1914
  • Souvenirs de Kientzheim, Colmar, J.-B. Jung, 1888
  • Vers bellettriens, Genève, Jules-Gme Fick, 1888

Références[modifier | modifier le code]

  1. Doris Jakubec, « Monnier, Philippe » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 29 septembre 2009.

Lien externe[modifier | modifier le code]