Philippe Mancini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mancini.
Philippe Mancini
Image illustrative de l'article Philippe Mancini

Titre Duc de Nevers
(et pair de France)
(16611707)
Autre titre Duc de Donzy
Prédécesseur Jules Mazarin
Successeur François Mancini
Commandement Capitaine-lieutenant de la 1re compagnie des Mousquetaires du roi
Distinctions Chevalier du Saint-Esprit
Autres fonctions Gouverneur et lieutenant-général du Nivernais.
Biographie
Dynastie Famille Mancini
Nom de naissance Philippe Julien Mancini-Mazarini
Naissance 26 mai 1641
Rome
Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès 8 mai 1707 (à 65 ans)
Paris
Père Michele Lorenzo Mancini
Mère Geronima Mazzarini (1614-1656)

Orn ext duc et pair OSE.svg
Blason it-fr Mancini-Mazarini.svg

Philippe Mancini (26 mai 1641 à Rome-8 mai 1707 à Paris),était un neveu du cardinal Mazarin qui profita de la faveur dont il jouissait (parrain du roi et premier ministre) pour faire venir sa famille en France, anoblir et titrer ses neveux, marier avantageusement ses nièces. ainsi Philippe fut-il fait duc de Nevers et pair de France.

Il était le frère de :

Biographie[modifier | modifier le code]

Son oncle le fit venir à Paris avec ses sœurs et leur assura une place de choix dans la haute société. Jeune homme, il fréquenta le salon de Paul Scarron dont la jeune épouse, la future Madame de Maintenon se lia d'amitié avec sa sœur Marie Mancini. En 1660, il fut créé duc de Nevers, duché acheté par son oncle, mais le parlement de Paris refusa d'enregistrer la création. Une nouvelle création en 1676 n'eut pas plus de succès. En 1661, il hérita d'une partie de la colossale richesse de son oncle.

On lui attribue la paternité d'un sonnet, au départ voulu comme une critique de Phèdre de Racine, qui déclencha les hostilités de « l'affaire des sonnets ».

On le présente aussi comme celui qui aurait eu, le premier, des relations homosexuelles avec « Monsieur, frère unique du roi ».

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Geronima Mazzarini et du baron Michele Mancini, il épouse en 1670 Diane-Gabrielle Damas de Thianges, fille d'une sœur de Madame de Montespan, amie fidèle de la duchesse du Maine qui l'invite à ses salons littéraires et aux fêtes des Grandes Nuits de Sceaux qu'elle donne en son Château de Sceaux dans le cercle restreint des Chevaliers de l'Ordre de la Mouche à Miel.

Six enfants sont nés de cette union, dont :

  • Diane Gabrielle Victoire Mancini (1672-1716), qui épousera Charles Louis Antoine de Hénin-Liétard, prince de Chimay
  • Philippe Jules François Mancini (1676-1769), prince de Vergagne, puis duc de Nevers
  • Diane Adélaïde Philippe Mancini (1687-1747), qui épousera le duc Louis-Armand d'Estrées
  • Jacques Hippolyte Mancini (1690-1759), marié en 1719 avec Anne-Louise de Noailles, d'où une fille unique, Marie Diane Zéphirine (1726-1755), qui épousera Louis-Héracle de Polignac. Ils sont les ancêtres de Albert II de Monaco.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Armes, selon Rietstap.

Écartelé : aux 1 et 4 d'azur, à un faisceau des licteurs d'or, lié d'argent, la hache du même, à la fasce de gueules, brochant sur le tout et chargé de trois étoiles d'or (de Mazarin (it)) ; aux 2 et 3 d'azur, à deux poissons d'argent (adossés selon le père Anselme[1]) en pal (de Mancini).[2],[3],[1],[4]

Selon Rietstap 
Écartelé: aux 1 et 4, d'azur, à une hache d'armes d'argent dans son faisceau de licteurs d'or lié aussi d'argent (de Mazarin (it)) ; aux 2 et 3, d'azur, à deux brochets nageants d'argent, l'un sur l'autre (Mancini).[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Popoff 1996, p. 94.
  2. Borel d'Hauterive 1858, p. 246.
  3. Anselme 1733, p. 191.
  4. Dupin 1840, p. 35.
  5. Rietstap 1884.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]