Philippe Macquer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macquer.

Philippe Macquer, né le 15 février 1720 à Paris où il est mort le 27 janvier 1770, est un avocat et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

La santé de Macquer, d’une famille originaire d’Écosse, ne lui ayant pas permis de se consacrer à la plaidoirie au Parlement, il se voua à la littérature et se fit connaître par des résumés d’histoire alliant clarté et exactitude, dans la veine du président Hénault. Il contribua au Dictionnaire portatif des arts et métiers (1766, 2 vol. in-8°, réédité et augmenté par l’abbé Jaubert sous le titre de Dictionnaire raisonné universel des arts et métiers, 1773, 4 vol.). Cet ouvrage fut vivement critiqué par Grimm, porte-parole des Encyclopédistes qui l’accusa à mots couverts de plagiat[1].

Il est le frère du chimiste Pierre Joseph Macquer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l’analyse de cette controverse par Jacques Proust, in Revue d’histoire des sciences et de leurs applications, 1958, vol. 11, no 4, p. 330-36.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Abrégé chronologique de l'histoire ecclésiastique, de 33 à 1700, 1751, 2 vol. ; 1757 ; éd. augm. par l'abbé Joseph Antoine Toussaint Dinouart, 1768, 3 vol. ; éd. en italien, 1757 ; éd. en allemand par l'abbé Rauscher, Vienne, 1788, 4 vol. in-8°
  • Annales romaines ou abrégé chronologique de l'histoire romaine depuis la fondation de Rome jusqu'aux empereurs, 1756 ; La Haye, 1757
  • Abrégé chronologique de l'histoire d'Espagne et de Portugal, avec Jacques Lacombe et Charles-Jean-François Hénault, 1759, 2 vol.
  • Dictionnaire portatif des Arts et Métiers, contenant en abrégé l’histoire, la description & la police des arts & métiers, des fabriques & manufactures de France & des pays étrangers, Paris : chez Jacques Lacombe, 1766, 2 vol. in-8° ; Yverdon, 1766-1767, in-8° ; Amsterdam : Arkstée et Merkus, 1767, 2 vol. in-8°
  • avec l'abbé Jaubert, Dictionnaire raisonné universel des Arts et Métiers, contenant leur description, et la police des manufactures de France et des pays étrangers, Paris : chez Pierre-François Didot jeune (1731-1795), 1773, 4 vol. in-8° ; Lyon : A. Leroy, 1793-1801, 5 vol. in-8° ; souvent réimprimé (la 1re éd. de ce dictionnaire vient de Philippe Macquer, en 1766, mais les nombreux ajouts de Jaubert font que l’ouvrage ne paraît plus que sous son nom)

Sources[modifier | modifier le code]