Philippe Lavaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavaud.

Philippe Lavaud est un homme politique français, né le 22 juillet 1963.

Membre du Parti socialiste, il a été maire d'Angoulême et président de la communauté d'agglomération du Grand Angoulême de 2008 à 2014.

Elections municipales de 2008[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, Philippe Lavaud a été investi pour conduire la liste d'union de la gauche (PS-PCF-PRG) aux élections municipales de mars 2008 à Angoulême, où il a obtenu un score de 41,59 % des voix au premier tour face à une liste de droite unique menée par Philippe Mottet, le maire sortant, ayant totalisé 43,99 % des voix.

Au deuxième tour, la liste PS-PCF-PRG rejointe par les Verts emmenée par Philippe Lavaud l'a emporté sur la liste du maire sortant avec 52,39 % des voix.

Élections municipales de 2014[modifier | modifier le code]

Candidat à sa propre succession à la mairie d'Angoulême, la liste qu'il conduit obtient 25,48% des voix au premier tour. Elle arrive en deuxième position derrière la liste UMP conduite par Xavier Bonnefont, qui totalise 30,71% des suffrages. Au second tour, il est battu avec 39,85% des voix, contre 60,15% pour la liste Bonnefont. Il devient conseiller municipal opposition[réf. nécessaire].

La gauche conserve toutefois la majorité des sièges à la communauté d'agglomération du Grand Angoulême.

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Mandats régionaux[modifier | modifier le code]

Occupation annexe[modifier | modifier le code]

Philippe Lavaud est professeur de français et d'histoire.

Philippe Lavaud est PDG de la Société anonyme d'économie mixte locale Territoires Charente.

Philippe Lavaud est président du Conseil d’orientation du forum pour la gestion des villes depuis le 2 octobre 2012.

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

  • En 2011, l'AELO lui décerne le bonnet d'âne de la démocratie pour ne pas avoir respecté le devoir d’information de l’opposition concernant la suppression de l’abattement de 15 % sur la taxe d’habitation[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «La ville électromobile.» Sur le site alaintrampo.com du 17 août 2012.
  2. «Le bonnet d'âne de la démocratie pour Philippe Lavaud» Sur le site de la Charente Libre du 21 juin 2011.