Philippe Habert (1958-1993)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Habert.

Philippe Habert, né le 22 août 1958 à Neuilly-sur-Seine et mort le 15 avril 1993 (à 34 ans)[1] à Paris, est un politologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences-Po), Philippe Habert était également directeur des études politiques du journal Le Figaro et consultant à TF1.

En septembre 1992, il épouse à la mairie du 5e arrondissement de Paris, Claude Chirac, la fille cadette du maire de Paris, ancien Premier ministre et futur président de la République. Le maire de Neuilly-sur-Seine, futur président de la République, Nicolas Sarkozy était le témoin de mariage de la jeune femme.

Les circonstances troublantes de sa mort ont été attribuées après autopsie à un empoisonnement. Il a été convenu qu'il s'agissait probablement d'un suicide par absorption de médicaments.

Le Prix Philippe-Habert[modifier | modifier le code]

Le prix Philippe-Habert est décerné conjointement chaque année depuis 1995 par Le Figaro et par Sciences Po. Le comité d'attribution est placé sous la présidence d'honneur de Madame Chirac.

Quelques lauréats du prix Philippe-Habert de sciences politiques

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Habert, Pascal Perrineau et Colette Ysmal, Le Vote éclaté. Les élections régionales et cantonales des 22 et 29 mars 1992, Presses de Sciences Po, 1992 (ISBN 2724606167)
  • François Goguel, Philippe Habert et Colette Ysmal, L'Élection présidentielle 1988 : Résultats, analyses et commentaires"", Le Figaro-études politiques, 1988 (ISBN 2907488007)

Références[modifier | modifier le code]