Philippe Guillaume de Deux-Ponts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Guillaume ou Philippe Wilhelm, comte de Forbach, ensuite vicomte de Deux-Ponts et finalement Freiherr ou baron de Zweybrücken (né en 1754 – mort en 1807) a été un officier français puis plus tard un général de l'armée de Bavière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume de Deux-Ponts était le second fils de Christian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld et Marianne Camasse, comtesse de Forbach. Le titre ducal de son père Christian ne pouvait être transmis de manière dynastique en raison du caractère morganatique de son union matrimoniale, néanmoins Philippe Guillaume recevra de son père en 1792 en même temps que son frère Christian le titre de chevalier.

En suite d'un arrangement passé entre le roi de France Louis XV et le duc Christian en mars 1751 qui garantissait au roi la levée de bataillons de fantassins allemands pour le compte de la France à sa requête, le duc avait fait constituer le régiment royal Deux-Ponts, composé de deux bataillons, au service de la couronne de France, levé le 17 février 1757, en raison de la guerre de Sept Ans, ou il fut déployé pour la première fois à la bataille de Rossbach. Guillaume, comme son frère Christian avant lui, entrait au régiment à l'âge de seize ans avec le titre de sous-lieutenant. En 1777 alors que Christian von Zweybrücken prenait le commandement du régiment avec le grade de lieutenant-colonel, Guillaume devenait colonel en second.

En 1780 le régiment était joint au corps expéditionnaire réuni par le maréchal Rochambeau à destination de l'Amérique. Guillaume, dont le titre exact était « comte de Forbach » à cette époque, mais communément appelé « Guillaume de Deux-Ponts » par les Français du corps expéditionnaire, participa à la bataille de Yorktown.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]