Philippe Burty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photo d'Étienne Carjat, 1873.
Philippe Burty
Philippe Burty

Philippe Burty (1830 à Paris en France - 1890 à Astaffort en France) était un critique d'art français.

Personnalité influente, il a, notamment, contribué à la vogue du japonisme et à la renaissance de l'eau-forte, soutenu les impressionnistes, publié la correspondance de Delacroix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surtout connu comme écrivain et critique d’art, Burty fut aussi un collectionneur averti, un dessinateur et un lithographe.

Collaborateur de la Gazette des Beaux-Arts dès sa fondation (1859), il y tint la chronique des arts et de la curiosité et s’efforça de faire partager à ses lecteurs son goût de l’estampe et de l’eau-forte. Il remarqua ainsi et fit connaître alors le talent de Frédérique O'Connell[1].

À la demande de Delacroix, Burty participa avec Andrieu, Dauzats, Dutilleux, Schwiter etc. au classement des dessins et des carnets qui devaient être ensuite dispersés en vente publique (22-27 février 1864). C’est également Burty qui en rédigea le catalogue. On lui doit divers articles sur Delacroix et la publication des lettres du peintre (1re édition, 1878 ; 2e édition revue et augmentée, 1880). Il est le grand-père du photographe Paul Haviland et du peintre Frank Burty Haviland.

Sources[modifier | modifier le code]

  • www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Burty/110613
  • www.musee-delacroix.fr/fr/les-activites/.../philippe-burty-1830-1890

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Burty « L'atelier de Madame O'Connell » dans la Gazette des beaux-arts Tome V, Paris 1860, p. 354