Philippe-Guillaume de Brandebourg-Schwedt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe-Guillaume de Brandebourg-Schwedt.

Philippe-Guillaume (19 mai 1669, Königsberg – 19 décembre 1711, Schwedt) est un prince de la maison de Hohenzollern. Il est margrave de Brandebourg-Schwedt de 1692 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le souci de Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg et de son épouse est la sécurité financière de leurs fils. Peu de temps après la naissance de Philippe-Guillaume, sa mère acquiert la ville de Schwedt. Après la mort de ses parents, Philippe-Guillaume obtient par le traité du 3 mars 1692 la seigneurie de Schwedt-Wildenbruch.

Il prend les titre de margrave de Brandebourg et de prince de Prusse. Après le couronnement de son frère Frédéric Ier de Prusse, il devint prince royal de Prusse. Le nom de Brandebourg-Schwedt n'apparaît qu'au XIXe siècle.

Comme prince allemand, il participa aux campagnes militaires contre la France en 1697 comme général de camp d'artillerie.

Il est inhumé en la cathédrale de Berlin.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg et de Dorothée de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, Philippe-Guillaume épouse le 25 janvier 1699 Jeanne-Charlotte (1682-1750), fille du prince Jean-Georges II d'Anhalt-Dessau. Six enfants sont nés de cette union :

  • Frédéric-Guillaume (1700-1771), margrave de Brandebourg-Schwedt ;
  • Frédérique-Dorothée-Henriette (1700-1701)
  • Henriette-Marie (1702-1792), épouse en 1716 le prince Frédéric-Louis de Wurtemberg (1698-1731) ;
  • Georges-Guillaume (1704-1704)
  • Henri-Frédéric (1709-1788), margrave de Brandebourg-Schwedt ;
  • Charlotte (1710-1712).