Philippa Gregory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippa Gregory

Philippa Gregory, née le 9 janvier 1954, est un écrivain britannique associée au genre de la fiction historique. Elle est particulièrement connue pour son oeuvre The Other Boleyn Girl (2002) sur laquelle se base le film Deux soeurs pour un roi (2008), ainsi que pour ses oeuvres the White Queen, the Red Queen et the Kingmaker's Daughter, sur lesquelles se base la série BBC "The White Queen".

Les ouvrages de Philippa Gregory n'ont pas encore été traduits en français, à l'exception de The White Queen (La Reine Clandestine) et de The Other Boleyn Girl (Deux soeurs pour un roi).

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

Voici une liste des oeuvres de Philippa Gregory, respectant la chronologie des narrations et non pas la chronologie des dates de sortie des ouvrages.

The Lady of the Rivers (2011)[modifier | modifier le code]

L'histoire de Jacquetta of Luxembourg, à partir de l'an 1430. Née noble, épouse du Duc de Bedfort (frère du roi Henri V) et demoiselle d'honneur de la reine d'Angleterre Marguerite d'Anjou, elle renonce à ses titres et à sa fortune par amour pour épouser Richard Woodville.

Parmi les enfants issus de cette seconde union, figure la célèbre Elizabeth Woodville, future reine d'Angleterre.

The White Queen (2009) - La Reine Clandestine (2013)[modifier | modifier le code]

Débutant en 1464, l'histoire de Elizabeth Woodville et de son mariage avec le roi Edward IV d'Angleterre, rythmée par les conflits sanglants entre Lancaster et York.

Le nom de White Queen fait référence à la couleur de la rose blanche qui symbolise le clan des York, dont Elizabeth Woodville fait partie de par son mariage avec Edward IV.

The Red Queen (2010)[modifier | modifier le code]

Débutant en 1453, ce livre couvre presque la même période que The White Queen mais l'histoire est cette fois racontée du point de vue de Margaret Beaufort, qui a consacré sa vie à tout mettre en oeuvre pour que son fils Henry Tudor, exilé toute son enfance en France, prenne le trône d'Angleterre.

Le nom de Red Queen fait référence à la couleur de la rose rouge qui symbolise le clan des Lancaster, dont Margaret Beaufort fait partie.

The Kingmaker's Daughter (2012)[modifier | modifier le code]

Débutant en 1465, ce livre couvre également la même période que les deux précédents mais cette fois du point de vue de Anne Neville, fille du "faiseur de roi" Warwick, épouse du Prince de Galles Edward of Westminster puis du roi Richard III d'Angleterre (frère de Edward IV d'Angleterre).

Cet ouvrage relate également l'histoire de la soeur aînée d'Anne Neville, Isabel Neville, épouse de George Duc de Clarence (également frère de Edward IV d'Angleterre).

The White Princess (2013)[modifier | modifier le code]

Débutant en 1485, l'histoire d'Elizabeth of York, fille de la reine Elizabeth Woodville et du roi Edward IV d'Angleterre, future épouse du roi Henri V d'Angleterre dont le mariage servira à sceller une bonne fois pour toutes l'alliance entre Lancaster (Henri V, fils de Margaret Beaufort) et York (Elizabeth of York, fille de Edward IV).

The King's Curse (2014)[modifier | modifier le code]

L'histoire de Margaret Pole, fille de George Duc de Clarence et de Isabel Neville, et nièce des rois Edward IV d'Angleterre et Richard III d'Angleterre. Lorsque Henri V prend le pouvoir et cherche à éliminer tout prétendant au trône, Margaret Pole peut fuir le poids de son nom en se mariant mais ce n'est pas le cas de son jeune frère, emprisonné dès son enfance dans la Tour de Londres.

La série des Tudors (dates de sortie: 2001 - 2008)[modifier | modifier le code]

Les six livres composant cette série sont sortis dans l'ordre suivant:

  1. The Other Boleyn Girl (2001)
  2. The Queen's Fool (2003)
  3. The Virgin's Lover (2004)
  4. The Constant Princess (2005)
  5. The Boleyn Inheritance (2006)
  6. The Other Queen (2008)

Toutefois, l'ordre de sortie de ces livres ne respecte pas l'ordre chronologique narratif. Ainsi, le lecteur qui souhaite suivre le cours historique des évènements devrait plutôt les lire dans l'ordre suivant:

The Constant Princess (2005)[modifier | modifier le code]

Sortie en 2005, cette oeuvre raconte une version romancée de la vie de Catalina of Aragon, également appelée Katherine of Aragon ou Catherine d'Aragon, fille de Isabelle I de Castille et de Ferdinand II d'Aragon.

Le livre débute en 1491, quand la princesse n'a encore que 6 ans, avant qu'elle n'aille rejoindre la cour du roi Henri VII d'Angleterre.

The Other Boleyn Girl (2001)[modifier | modifier le code]

Cet ouvrage, parmi les plus connus de Philippa Gregory, a donné lieu à l'adaptation cinématographique Deux soeurs pour un roi.

Cette fiction historique raconte les vies des soeurs Anne et Mary Boleyn, à la cour du roi Henri VIII, alors époux de la reine Catherine of Aragon. L'histoire est racontée du point de vue de Mary Boleyn et débute en 1521.

The Boleyn Inheritance (2006)[modifier | modifier le code]

Débutant en 1539, cette fiction historique relate également la vie de la cour du roi Henri VIII d'Angleterre, mais en adoptant cette fois trois points de vue différents:

- celui de Jane Parker-Boleyn, née en 1505, qui apparaissait déjà dans The Constant Princess et the Other Boleyn Girl en tant que personnage secondaire.

- celui de Anne of Cleves, née en 1515, et future 4ème épouse du roi Henri VIII d'Angleterre.

- celui de Katherine Howard, née en 1523 et future 5ème épouse du roi Henri VIII d'Angleterre.

The Queen's Fool (2003)[modifier | modifier le code]

Cette oeuvre commence en 1548 et raconte l'histoire d'un personnage fictif du nom de Hannah Verde (Hannah Green), une jeune fille de confession juive qui fuit l'Inquisition espagnole avec son père pour trouver refuge en Angleterre, où ils se font passer pour chrétiens, et se retrouve à la cour du roi Edward VI d'Angleterre, puis de la reine Mary I d'Angleterre (fille de Catherine of Aragon) et de Elizabeth I d'Angleterre (fille de Anne Boleyn).

A travers cette fiction, Philippa Gregory dresse les portraits de Mary I et d'Elizabeth I, dans un Angleterre déchirée entre catholiques et protestants.

The Virgin's Lover (2004)[modifier | modifier le code]

En 1558, Mary I d'Angleterre décède et Elizabeth I d'Angleterre prend le pouvoir.

Cette oeuvre raconte les vies de Elizabeth I, son fidèle compagnon et amant Robert Dudley, ainsi que l'épouse de ce dernier, Amy Robsart-Dudley.

The Other Queen (2008)[modifier | modifier le code]

L'oeuvre débute en 1568, Elizabeth I d'Angleterre est au pouvoir depuis 10 ans. Elle raconte l'histoire de Mary I Queen of Scots (Mary I Reine d’Écosse), également connue sous le nom de Mary Stuart (du nom de la dynastie Stewart de son père) promise à un avenir extraordinaire de par son héritage de trois trônes européens:

-le trône d’Écosse de par son père le roi James V of Scotland (Jacques V d’Écosse, en français) et de par sa mère la reine d’Écosse Marie of Guise.

- le trône d'Angleterre de par sa grand-mère la soeur du roi Henri VII et en étant elle-même cousine de la reine Elizabeth I,

- le trône de France de par sa position de belle-fille du roi Henri II de France et épouse du dauphin François II de France

Sur ordre de sa cousine Elizabeth I d'Angleterre, elle-même conseillée par William Cecil, Mary Queen of Scots est emprisonnée dans les demeures de George Talbot 6ème Earl of Shrewsbury et son épouse Bess of Hardwick comtesse de Shrewsbury.

L'ouvrage adopte ainsi trois points de vue: celui de Mary Queen of Scots; celui de George Talbot; et celui du fascinant personnage de Bess of Hardwick, fille d'un fermier qui a su s'élever aux plus hautes positions d'Angleterre.

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  1. Wideacre (1987)
  2. The Favoured Child (1989)
  3. Meridon (1990) - Meridon (1990)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]