Philipp Matthäus Hahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philipp Matthäus Hahn

Philipp Matthäus Hahn né le 25 novembre 1739 à Scharnhausen, aujourd'hui Ostfildern et mort le 2 mai 1790 à Echterdingen, aujourd'hui Leinfelden-Echterdingen, est un pasteur protestant et inventeur allemand.

En 1773, il conçut la première machine à calculer fonctionnelle. Il était un horloger réputé et plusieurs musées exposent ses œuvres. Le Deutsches Uhrenmuseum contient en particulier un planétaire de Hahn.

Beaucoup des pièces réalisées par Hahn l'ont été avec la collaboration de Philipp Gottfried Schaudt.

Famille[modifier | modifier le code]

Hahn s'est marié le 24 mai 1764 avec Anna Maria Rapp (1749-1775). La famille eut six fils.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Balances[modifier | modifier le code]

Horloges astronomiques[modifier | modifier le code]

Machines à calculer[modifier | modifier le code]

À partir de 1770, Hahn construisit une machine à calculer cylindrique avec des roues dentées disposées concentriquement, des cylindres cannelés de Leibniz et une manivelle centrale. Il fabriqua quatre ou cinq exemplaires de cette machine, qui existent encore partiellement (une dans le Württembergischen Landesmuseum de Stuttgart et une dans le Technoseum de Mannheim) et sont en état de fonctionnement. Il s'agit de la première machine à calculer effectuant de manière fiable les quatre opérations avec un compteur sur plusieurs chiffres et un report des retenus sur deux étages. La machine de Stuttgart calcule avec 11 chiffres et celle de Mannheim avec 12 chiffres.

Références[modifier | modifier le code]

  • Philipp Matthäus Hahn : Kurze Beschreibung einer kleinen beweglichen Welt-Maschine. Faksimile-Neudruck der wiederentdeckten Ausgabe Konstanz, Lüdolph, 1770. Herausgegeben von Reinhard Breymayer. Mit einem Geleitwort von Alfred Munz. Tübingen : Noûs-Verlag Thomas Leon Heck, 1988
  • Description of a planetarium, or astronomical machine, etc., invented, and partly executed, by the celebrated Mr. Phil. Mathew Hahn, 1791, Google Books
  • Philipp Matthäus Hahn : Hinterlassene Schriften. Hrsg. von Christoph Ulrich Hahn. 1828
  • Philipp Matthäus Hahn 1739 - 1790. Pfarrer, Astronom, Ingenieur, Unternehmer. Teil 1: Katalog. Teil 2: Aufsätze. Württembergisches Landesmuseum Stuttgart, 1989
  • Walter Stäbler : Pietistische Theologie im Verhör. Das System Philipp Matthäus Hahns und seine Beanstandung durch das württembergische Konsistorium. Stuttgart: Calwer Verlag, 1992. - Ev.-Theol. Diss. Münster in Westfalen 1990. (ISBN 3-7668-3130-5)
  • Günther Schweizer : Familie, Vorfahren und Verwandte von Philipp Matthäus Hahn. Pfarrer, Astronom, Ingenieur und Unternehmer. 1739-1790. Herausgegeben vom Förderverein Stadtmuseum Leinfelden-Echterdingen e. V. (Tübingen: Prof. Dr. Günther Schweizer, 2006.) (Schriftenreihe des Fördervereins Stadtmuseum Leinfelden-Echterdingen e. V., Bd. 2). (ISBN 3-00-020221-8)
  • Ernst Hammer : Philipp Matthäus Hahn und seine Rechenmaschine, 1919
  • Ludwig Oechslin : Astronomische Uhren und Welt-Modelle der Priestermechaniker im 18. Jahrhundert, 1996 (2 volumes et album de planches)
  • Alfred Munz : Philipp Matthäus Hahn, Pfarrer und Mechanikus. Betrachtungen zu Leben und Werk; Sigmaringen (Thorbecke) 1990, (ISBN 3-7995-4122-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]