Philip Vian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vian (homonymie).
Philip Vian
Philip Vian, second à partir de la gauche.
Philip Vian, second à partir de la gauche.

Naissance 15 juin 1894
Londres
Décès 27 mai 1968
Ashford Hill
Origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Arme Royal Navy
Grade Admiral of the Fleet
Années de service 1907 – 1952
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale

Philip Vian est un officier britannique de la Royal Navy. Il sert pendant les deux guerres mondiales.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Vian est le fils de Alsager et Ada Vian de Cowden Pound dans le Kent. Il rejoint la Royal Navy en tant qu'élève officier en mai 1907 et suit des cours aux collèges de la Royal Naval à Osborne et Dartmouth. Après l'école de Dartmouth, Vian s'embarque en 1911 pour les Antilles sur le croiseur école HMS Cornwall, mais le voyage est interrompu après que le bateau touche un récif en Nouvelle-Écosse. En 1912, en tant que midshipman, Vian rejoint le cuirassé pre-Dreadnought HMS Lord Nelson dans la Home Fleet. Il devient sous-lieutenant intérimaire en mai 1914.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la Première Guerre mondiale, Philip Vian est maintenu sur le HMS Lord Nelson, qui compte tenu de son obsolescence reste à l'écart du danger à Portland. Il est déçu par la situation, son navire est ensuite transféré en Méditerranée. D'octobre 1914 à septembre 1915, Vian sert sur le croiseur HMS Argonaut dans les eaux de l'Afrique de l'Est à la recherche du croiseur allemand Karlsruhe. Son grade de sous-lieutenant est confirmé en janvier 1915.

Insatisfait par le manque d'action sur le HMS Argonaut, Vian use d'une promesse faite par William Fisher et reçoit une affection sur le HMS Morning Star un destroyer moderne lancé en octobre 1915. Sur ce navire, il assiste à la bataille du Jutland sans que son bateau y joue un rôle actif. En 1917, il est promu au grade de lieutenant, résultant deux nominations de premier lieutenant sur les destroyers HMS Ossory (septembre 1916) et HMS Sorceress (décembre 1917).

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Après des cours de tir en 1916, 1918 et 1919 à l'école navale royale d'artillerie (HMS Excellent (6)), Vian obtient un certificat de première classe en artillerie en octobre 1919. En dépit du fait qu'il prévoyait un service dans la mission militaire britannique dans le sud de la Russie, il est prêté à la Royal Australian Navy pendant deux ans à partir de janvier 1920 et sert en tant qu'officier artilleur sur le HMAS Australia, navire amiral australien.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Altmark[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Incident de l'Altmark.

En février 1940, la flottille de Vian trouve et localise le pétrolier ravitailleur allemand Altmark. Celui est alors suspecté de transférer 300 marins britanniques capturés sur les navires de commerces coulés par le Admiral Graf Spee. Lorsqu'il est trouvé, l' Altmark se situe dans les eaux neutres norvégiennes, escorté de 2 torpilleurs norvégiens. Après avoir diplomatiquement contesté l'opposition des norvégiens, Vian poursuit l' Altmark qui se réfugie à l'intérieur du Jøssingfjord, où il l'aborde et libère les captifs[1]. Il s'agit là d'une violation de la neutralité norvégienne, tout comme l'emprisonnement des marins britanniques ; de nombreuses protestations s'élèvent et l'incident est souvent présenté comme un des facteurs déclenchant l'invasion de la Norvège par les allemands plus tard dans l'année. Se déroulant dans une période calme de la guerre, l'incident est largement commenté en Grande-Bretagne. Vian est décoré de l'Ordre du Service distingué pour cette action réussie, et la citation est publiée dans un supplément du London Gazette le 9 avril 1940 (publié le 12 avril 1940) :

« Amirauté, Whitehall, 12 avril 1940.

Le ROI a été gracieusement satisfait de distinguer aux Ordres suivants, à l'Ordre du Service distingué :

Pour être un compagnon de l'Ordre du Service distingué :

Le capitaine Philip Louis Vian, de la Royal Navy, du H.M.S. Cossack ;

Pour sa remarquable capacité, détermination et ressource dans les préparatifs qui ont conduits à la libérations de 300 prisonniers anglais du navire de support armé Altmark, et pour sa prudence, son commandement et la maîtrise de son navire dans des eaux étroites, de manière à l'amener le long de l'ennemi, et à l'aborder, alors que celui-ci cherchait à l'aveugler avec ses projecteurs, conduisant ses machines en avant toute puis en arrière toute, en essayant de l'enfoncer ou de l'échouer, risquant ainsi d'échouer ou de perdre le Cossack[2]. »

— London Gazette, Supplément no. 34827 du 9 Avril 1940

Norvège[modifier | modifier le code]

Opération DN[modifier | modifier le code]

Bismarck[modifier | modifier le code]

Spitsbergen (Svalbard)[modifier | modifier le code]

Méditerranée[modifier | modifier le code]

Opérations Husky et Avalanche[modifier | modifier le code]

Normandie[modifier | modifier le code]

British Pacific Fleet[modifier | modifier le code]

Il dirige les opérations des formations de la Fleet Air Arm sous le contrôle de la British Pacific Fleet.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sir Philip Vian, Action This Day : A War Memoir, Frederick Muller,‎ 1960, 223 p. (ASIN B0000CKIR4), p. 24-28
  2. (en) « Supplement to the London Gazette », The London Gazette, no 34827,‎ 9 avril 1940 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :