Philip Hayes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philip Hayes

Philip Hayes est un organiste et compositeur anglais, né à Oxford le 17 avril 1738 et mort à Londres le 19 mars 1797.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’abord choriste à Chapel Royal, Philip Hayes reçut son baccalauréat en musique à l’université d’Oxford en mai 1763. Il devint Gentleman of the Chapel Royal en 1767 et vécut à Londres jusqu’à ce qu’il fût nommé organiste du New College d’Oxford.

À la mort de son père, le compositeur et organiste William Hayes (1708-1777), il devint professeur de musique ainsi qu’organiste du Magdalen College et de l’église de l’université ; il obtint son doctorat en musique la même année. Il fut en outre organiste du Saint John’s College à partir de 1790, et conserva tous ces postes – y compris celui de la Chapel Royal – jusqu’à son décès[1].

Il composa de la musique vocale sacrée et profane ainsi que de la musique instrumentale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique instrumentale
  • 6 Concertos pour orgue (ou clavecin ou pianoforte), suivis d’une sonate pour clavecin (éd. Londres, 1769)
  • 6 Sonates, op. 2 pour clavecin (ou pianoforte) avec accompagnement de violon (éd. Londres, 1774)
  • The Rival Nations, concerto pour 2 flûtes et cordes (MS Oxford, Bodleian Library)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The New Grove Dictionary of Music and Musicians, ed. St. Sadie, 1991, vol. 8, p. 413-414.