Phare du cap Scotch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phare du cap Scotch
Phare du Cap Scotch en 1950
Phare du Cap Scotch en 1950

Coordonnées 54° 23′ 40″ N 164° 44′ 41″ O / 54.3944, -164.7447254° 23′ 40″ N 164° 44′ 41″ O / 54.3944, -164.74472  
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Localisation Île Unimak
Construction 1903
Hauteur 45 pieds (14 m)
Automatisation 1971

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Phare du cap Scotch

Le phare du cap Scotch est un phare situé sur la partie sud-ouest de l'Île Unimak. C'est la première station construite à l'extérieur des côtes d'Alaska.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été construit en 1903. Haut de 14 pieds (4 m) il se composait d'une tour octogonale en bois avec un bâtiment adjacent. Il a été témoin de plusieurs naufrages[1].

En 1909 le cargo Columbia s'échoua et les 194 membres de l'équipage ont été recueillis par les gardiens pendant deux semaines avant qu'un navire de sauvetage puisse venir leur apporter de l'aide. En 1942, le navire russe Turksib a fait naufrage près du phare et son équipage a aussi du être hébergé par les gardiens pendant plusieurs semaines avant qu'ils ne puissent être secourus. En 1950, un bâtiment japonais, le Koshun Maru s'est perdu dans le brouillard et s'est échoué près du phare.

En 1945, Anthony Petit a été nommé gardien du phare, lui et ses cinq équipiers ont été tués lors du tremblement de terre de 1946[2].

Après le tsunami qui a dévasté les installations, un feu non gardé a été installé, et en 1950 une nouvelle structure a été érigée. Le phare a été automatisé en 1971. Cette installation est toujours active.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. USGC
  2. Un navire de l'United States Coast Guard porte son nom

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]