Phare de l'Armandèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phare de l'Armandèche
Image illustrative de l'article Phare de l'Armandèche

Coordonnées 46° 29′ 23″ N 1° 48′ 17″ O / 46.48972, -1.8047246° 29′ 23″ N 1° 48′ 17″ O / 46.48972, -1.80472  
Pays Drapeau de la France France
Localisation Les Sables-d'Olonne, Vendée
Construction 1968
Hauteur 39 m
Élévation 42 m
Portée 23 milles (40 km)
Feux à éclats blancs(2+1) / 15 s
Lanterne Lampe halo 650W
Aide sonore non
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non
Protection  Inscrit MH (2011)

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
Phare de l'Armandèche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Phare de l'Armandèche

Le phare de l'Armandèche est situé sur le continent à l'Ouest du port des Sables-d'Olonne, en Vendée.

Construit en 1968 d’après les plans de l’architecte Maurice Durand, il est le dernier grand phare à avoir été construit en France. Il tient son nom du lieu-dit l'Armandèche, à La Chaume, un quartier des Sables-d'Olonne. L’Armandèche est une déformation de « Normandie » qui rappelle les invasions normandes du premier millénaire.

C'est un phare d'atterrissage, constitué d'une tour tronconique blanche en béton à section hexagonale et d'une lanterne peinte en rouge. Il remplace le phare de La Chaume sur la tour d'Arundel qui se trouve partiellement occulté par les habitations.

La particularité de son feu est son ampoule fixe, l'optique tournant sur un bain de mercure. De la mer, on voit des faisceaux tourner autour du phare.

Il est automatisé depuis sa construction et télécontrôlé depuis les Sables-d'Olonne. Il ne se visite pas.

Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 8 décembre 2011[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]