Phage phiX174

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le phage phiX174 (ou ΦX174) est un virus bactériophage de la famille des Microviridae. C'est un virus très simple dont le génome est composé d'une molécule d'ADN simple-brin circulaire longue de 5386 nucléotides et comportant onze gènes[1]. Ce virus a été isolé en 1935 par Nicolas Boulgakov[2] (le frère de l'écrivain Mikhaïl Boulgakov) dans le laboratoire de Félix d'Hérelle à l'Institut Pasteur, à partir d'échantillons collectés dans les égouts de Paris. Sa caractérisation et l'étude de son mécanisme de réplication ont été réalisées à partir des années 1950, en particulier par Robert Sinsheimer à Caltech en Californie[3] et Walter Fiers, de l'Université de Gand en Belgique[4].

Le caractère simple-brin du génome de ΦX174 a permis à Frederick Sanger et à ses collaborateurs d'en réaliser le séquençage dès 1977[5], faisant ainsi de ce virus le premier organisme dont la séquence génomique a été connue. Sanger a obtenu un second prix Nobel de chimie en 1980 pour ce travail.

En 2003, le génome de ϕX174 a été reconstitué de manière artificielle par l'équipe de Craig Venter, par assemblage d'oligonucléotides obtenus par synthèse chimique[6]. Le virus synthétique ainsi obtenu s'est avéré fonctionnel, constituant un premier pas vers une nouvelle ingénierie du vivant.

Le protéine E est produite par phiX174 lui permet de décomposer la membrane cellulaire d'Escherichia coli par un phénomène appelé lyse provoquant la destruction de la cellule [7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. |langue=en|"Synthesis, Characterization, Biocidal and Virucidal Properties of Metal ...", Johanna A.Haggstrom http://books.google.fr/booksid=v8_WMHzxZekC&pg=PA212&lpg=PA212&dq=phage+phix174+date+de+d%C3%A9couverte&source=bl&ots=lwb8q6cu87&sig=2OEPYvcIvIRrOnCmeJc1-mpi5P4&hl=fr&sa=X&ei=UWV3VOX1KYrcatfogcAG&ved=0CDsQ6AEwBw
  2. (en) Sertic V., Boulgakov N., « Classification et identification des typhi-phages. », Compt. rend. soc. biol., vol. 119,‎ 1935, p. 1270-1272
  3. (en) Sinsheimer R.L., « Some properties of bacteriophage ϕX174. », Federation Proc., vol. 16,‎ 1957, p. 250
  4. (en) Fiers W., Sinsheimer R.L., « The structure of the DNA of bacteriophage PhiX 174. III. Ultracentrifuge evidence for a ring structure. », J. Mol. Biol., vol. 5,‎ 1962, p. 424-434 (PMID 13945085)
  5. (en) Sanger F., Air G.M., Barrell B.G., Brown N.L., Coulson A.R., Fiddes C.A., Hutchison C.A., Slocombe P.M., Smith M., « Nucleotide sequence of bacteriophage phi X174 DNA. », Nature, vol. 265,‎ 1977, p. 687-695 (PMID 870828)
  6. (en) Smith H.O., Hutchison C.A. 3rd, Pfannkoch C., Venter J.C., « Generating a synthetic genome by whole genome assembly: {phi}X174 bacteriophage from synthetic oligonucleotides. », Proc. Natl. Acad. Sci. USA, vol. 100,‎ 2003, p. 15440-15445 (PMID 14657399)[1]
  7. {en}http://m.jbc.org/content/276/9/6093.full

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]