Phénopèple luisant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phainopepla nitens

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Phénopèple luisant mâle

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Ptiliogonatidae

Genre

Phainopepla
S.F. Baird, 1858

Nom binominal

Phainopepla nitens
(Swainson, 1838)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC UICN 3.1 : Préoccupation mineure

Le Phénopèple luisant (Phainopepla nitens) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Ptiliogonatidae.

Description morphologique[modifier | modifier le code]

Cet oiseau de 18 à 20 cm de long est mince, a un port dressé, une longue queue et une crête très visible. Les individus de cette espèce présentent un net dimorphisme sexuel. Le mâle a un plumage noir luisant, avec sur les ailes une tache blanche qui n'est visible que lorsque l'oiseau est en vol. La femelle et le juvénile sont gris, avec une tache pâle sur l'aile.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se nourrit essentiellement de baies (notamment de gui). Mais dans le sud-ouest américain, les baies n'étant que saisonnières, il complémente son alimentation par des insectes saisis en vol selon une méthode qui n'est pas sans rappeler celle des gobe-mouches[1].

Son gésier présente un mécanisme particulier qui lui permet de séparer la chair des baies de la peau, qui est traitée séparément dans les intestins. Ce mécanisme, dont il est le seul oiseau spécialisé dans la consommation de gui à bénéficier, lui permet une meilleure digestion des baies[2].

Répartition[modifier | modifier le code]

Son aire de répartition a pour limite nord une ligne située aux États-Unis, qui part du centre de la Californie, passe par l'extrême sud du Nevada et de l'Utah (et donc par l'Arizona), le Nouveau-Mexique et va jusqu'à l'ouest du Texas. Cette aire s'étend au sud jusqu'au Mexique[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Il apprécie les zones dégagées présentant quelques grands arbres isolés.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b MacMahon J.A. (1997) Deserts p. 603, National Audubon Society Nature Guides, Knopf A.A. Inc, ISBN 0-394-73139-5
  2. (en) Glenn E. Walsberg, « Digestive adaptations of Phainpopla Nitens associated with the eating of mistletoe berries », The Condor, no 77,‎ 1975, p. 169-174 (ISSN 0010-5422, lire en ligne)