Phémonoé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phémonoé (en grec ancien Φημονόη) est une poétesse mythique grecque de l'Antiquité qui, selon la tradition, aurait inventé le vers hexamètre[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Elle passe pour la fille du dieu Apollon, dont elle aurait été la première prêtresse à Delphes[2]. Des poèmes sont attribués à Phémonoé, entre autres un distique en hexamètres, et un poème religieux dans lequel sont mentionnés Orphée ou encore Musée. Une épigramme d'Antipatros de Thessalonique fait référence à une statue de Phémonoé. Diogène Laërce affirme[3] :

«  Thalès est l’auteur du fameux « Connais-toi toi-même » qu’Antisthène dans son Livre des Filiations attribue à la poétesse Phémonoé, en déclarant que Chilon de Sparte se l’appropria mensongèrement. »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], V, 12, 10.
  2. Pausanias, X, 5, 7-6, 7 ; Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 3, 5 ; Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], VII, 57 et X ; Clément d'Alexandrie, Stromates [(en) lire en ligne], I.
  3. Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres [détail des éditions] [lire en ligne] : Thalès de Milet, texte intégral