Pfalz D.XII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Pfalz D.XII Su-27 silhouette.svg
PfalzD12.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Empire allemand Pfafz Flugzeug-Werke GmbH
Rôle Avion de chasse
Premier vol Mars 1918
Mise en service 1918
Nombre construits 800
Équipage
1
Motorisation
Moteur Mercedes D
Nombre 1
Type 6 cylindres en ligne refroidis par eau
Puissance unitaire 180 ch (132,4 kW)
Dimensions
Envergure 9,00 m
Longueur 6,36 m
Hauteur 2,69 m
Surface alaire 21,7 m2
Masses
Maximale 902 kg
Performances
Vitesse maximale 170 km/h
Plafond 5 640 m
Armement
Interne Deux mitrailleuses Spandau cal. 7,92 mm

Le Pfalz D.XII est un avion militaire allemand biplan de la Première Guerre mondiale construit par la société Pfafz Flugzeug-Werke GmbH. Un nombre significatif de cet appareil fut mis en service jusqu’à la fin de la guerre.

Historique[modifier | modifier le code]

Début 1918, le Idflieg (Inspektion der Fliegertruppen, inspection de l’aviation) a diffusé aux avionneurs allemands un rapport détaillé sur la technologie du SPAD S.VII, qui le était considéré comme ayant une conception particulièrement stable de ses ailes. Pfalz a en conséquence produit plusieurs prototypes dérivés du Pfalz D.III avec des ailes du type de celles du SPAD. Ces prototypes ont été développés pour devenir le Pfalz D.XII. Comme le D.III, il était équipé d’un moteur Mercedes D.III, mais dans ce cas il s’agissait de la version D.IIIaü avec une puissance de 180 ch. (contre 160 ch. pour le D.III). La conception du fuselage monocoque en contreplaqué (Wickelrumpf) du Pfalz D.III fut également conservée. À la différence du D.III, le D.XII fut équipé d’une cellule d'aile à deux compartiments et le radiateur affleurant d'aile a été remplacé par un radiateur de type automobile monté à l’avant du moteur. Le prototype a volé pour la première fois en mars 1918, et une série limitée de 50 exemplaires a été commandée.

Plusieurs prototypes de D.XII ont participé à la deuxième compétition de chasseurs d’Adlershof en mai/juin 1918, où il a concurrencé les Fokker D.VII. Dans l’ouvrage « Fokker : Les années créatrices », A.R. Weyl a écrit que non seulement Ernst Udet avait favorisé le D.XII par rapport au Fokker D.VII, mais que son opinion avait un tel poids qu’elle avait conduit à des commandes significatives de cet appareil auprès de Pfalz. L’essai du type définitif eu lieu le 19 juin 1918.

Les difficultés avec le radiateur, qui a employé des tubes verticaux plutôt que la structure plus commune de nid d'abeilles, ont retardé les livraisons initiales jusqu’au mois de juin. On peut distinguer les 200 premiers exemplaires livrés grâce à leur aileron et gouvernail de direction rectangulaires. La version suivante était dotée d’un gouvernail de direction plus grand et au profil arrondi.

Le D.XII a commencé à être livré aux Jagdstaffeln (escadrilles de chasse), principalement des unités bavaroises, en juillet 1918. Des unités situées dans des secteurs plus calme du front ont été complètement équipées avec le D.XII. Mais alors que le D.XII était une amélioration marquée par rapport aux Albatros D.V et Pfalz D.III obsolètes, il n’a néanmoins pas reçu la faveur des pilotes allemands, qui lui ont fortement préféré le Fokker D.VII. Ceux-ci lui reprochaient, entre autres, sa mauvaise maniabilité et la faiblesse de son train d'atterrissage qui rendait les atterrissages périlleux. Mais grâce à la structure de ses ailes et leur section de profil mince, le D.XII présentait, comme précédemment le Pfalz D.III, d’excellentes caractéristiques de vol à grande vitesse, en particulier en piqué.

Entre 750 et 800 D.XII ont été fabriqués jusqu’à l’armistice. Un nombre important, environ 175 appareils, ont été rendus aux alliés.

Aujourd’hui on peut voir un de ces appareils au National Air and Space Museum situé à Washington DC (États-Unis), un autre au Museum of Flight à Seattle (États-Unis), un troisième au Musée de l'air et de l'espace à Paris (France) et un quatrième au Australian War Memorial à Canberra, (Australie).

Pfalz D.XIV[modifier | modifier le code]

Pfalz avait également produit un dérivé du D.XII, le Pfalz D.XIV. Le D.XIV était doté d’un moteur Mercedes D.IVaü de 200 ch, un moteur plus puissant mais aussi sensiblement plus lourd. Pour faire face à la puissance et au poids accrus, le D.XIV fut équipé d’ailes plus longues et d’un stabilisateur vertical agrandi. Seulement quelques exemplaires de ce type ont été construits, et aucun n’est entré en service opérationnel.