Peyton Conway March

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peyton C. March
Peyton C. March en couverture de Le Pays de France.

Peyton Conway March (27 décembre 1864 - 13 avril 1955) était un militaire américain, chef de l'état-major.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1884, il intégra West Point où il obtint son diplôme en 1888. Il fut ensuite assigné à la 3e artillerie puis à la 5e. Pendant la guerre hispano-américaine, il fut envoyé aux Philippines où il aida Arthur MacArthur, Jr., le père de Douglas MacArthur. Au début du siècle, il commanda plusieurs troupes d'artillerie et fut promu colonel en 1916.

En France[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, March fut élevé au rang de brigadier général puis major général et commanda 1eBrigade d'artillerie de campagne, la 1e Division d'Infanterie, et enfin chef de toutes les artilleries du Corps expéditionnaire des États-Unis. De retour à Washington, il fut nommé chef de l'état-major le 4 mars 1918. Il poursuivit ce mandat jusqu'au 30 juin 1921. Il prit sa retraite la même année avec le grade de major général.

Organisateur[modifier | modifier le code]

À la tête de l'état-major, March réorganisa la structure de l'armée et abolit la distinction en temps de guerre entre l'armée régulière, les réservistes et la garde nationale. Il créa de nouveaux corps (Air Force, Chemical Warfare Corps, Transportation Corps et le Tank Corps). À la fin de la Première Guerre mondiale, il supervisa la démobilisation. Son successeur fut John J. Pershing avec lequel il fut souvent en désaccord au sujet du commandement de l'American Expeditionary Force qui opérait en Russie.

Retraite[modifier | modifier le code]

En juin 1930, alors qu'il était à la retraite, il fut élevé au rang de général. En 1932, il publia ses mémoires, The Nation at War (la nation en guerre) où il critique les actions, la philosophie et la stratégie de Pershing.

Le général March est mort en 1955 et a été enterré au cimetière d'Arlington.

Décorations[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]