Peugeot 607

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peugeot 607
Peugeot 607
Peugeot 607 Phase II

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production Phase 1 : 2000 — 2004
Phase 2 : 2004 — 2010
Production <200 000 exemplaires
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Rennes (2009 - 2010)
Drapeau de la France Sochaux (2000 - 2009)
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
2,0 137 ch
2,2 160/163 ch
3,0 V6 210 ch

Diesel
2,0 HDi 110/136 ch
2,2 HDi 136/170 ch
2,7 V6 HDi 204/208 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 1997 à 2720 [1] cm3
Puissance maximale 136 à 204 ch
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports
Automatique 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 535 à 1 725 kg
Vitesse maximale 190 à 237 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 8,1 à 10,8 s
Consommation mixte 6,1 à 8,4 L/100 km
Émission de CO2 160 à 223 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps 4 portes, 5 places
Châssis PF3
peugeot 407/508/607
Citroën C5 I/C5 II/C6
Suspensions MacPherson
Freins 4 disques, étriers 4 pistons à l'avant
Dimensions
Longueur 4 902 mm
Largeur 1 835 mm
Hauteur 1 442 mm
Volume du coffre 460 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 605 Peugeot 508 Suivant

La Peugeot 607 partage la plate-forme avec la Citroën C6. C'est une automobile haut de gamme produite de mai 2000 à l'été 2010. Elle est la première voiture diesel de série au monde équipée d'un filtre à particules[2].

La géométrie de la suspension : deux demi-trains MacPherson avec barre antidévers découplée à l'avant, et deux doubles triangles à axes divergents à l'arrière (un amortissement piloté roue par roue pour les versions V6).

Sa finition est bonne, contrairement à la Peugeot 605, mais son succès sera mitigé, pour des problèmes d'image et faute de motorisation diesel puissantes, avant le lancement trop tardif du V6 HDi. Malgré ses qualités routières, la 607 n'a pas réussi à enrayer la chute du haut de gamme français, bien que son classicisme ait connu plus de succès que la Renault Vel Satis ou la Citroën C6[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Peugeot 607 Phase II

Ce lancement a été entaché par un scandale déclenché par des journalistes d'Auto Plus peu avant la date de lancement. La tenue de route a été jugée trop vive[4], à la suite de quoi des modifications techniques, avec de plus grandes jantes et des réglages assagis, ont été apportées par Peugeot.

Si elle ne s'appelle pas 606, c'est tout simplement parce que Peugeot a voulu rompre avec la Peugeot 605, qui avait rencontré des problèmes de fiabilité en début de carrière, et avec laquelle la Peugeot 607 partage pourtant sa plate-forme bien que remaniée.

Lancée à Sochaux, sa production a été transférée à Rennes début 2009[5].

Le système d'ouverture automatique du coffre de la 607 a fait l'objet d'un sujet au Baccalauréat Français 2006 pour la série scientifique, en sciences de l'ingénieur.

Phase I (2000 — 2004)[modifier | modifier le code]

Moteur Cylindrée Puissance Couple maxi Vitesse maxi 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité
Essence
2.0 16v PSA EW10 (RFN) 1 997 cm3 137 ch
(101 kW)
190 Nm - - - - 2002 – 2005[6]
2.2 16v PSA EW12 (3FZ) 2 230 cm3 160 ch
(118 kW)
217 Nm 220 km/h 9,9 s 9,2 l/100 km 219 g/km 2000 – 2005
3.0 24v V6 PSA-Renault
ES9J4S (XFX)
2 946 cm3 207 ch
(152 kW)
285 Nm 237 km/h 8,1 s 10,3 l/100 km 245 g/km 2000 – 2005
Diesel
2.0 PSA HDi
DW10ATED (RHS) FAP
1 997 cm3 110 ch
(79 kW)
250 Nm 190 km/h 13,2 s 6,0 l/100 km 160 g/km 2002 – 2005[7]
2.2 16v PSA HDi
DW12ATED4 (4HZ/4HW) FAP
2 179 cm3 136 ch
(98 kW)
315 Nm 205 km/h 10,7 s 6,1 l/100 km 162 g/km 2000 – 2005

Phase II (2004 — 2010)[modifier | modifier le code]

Tableau de bord de la Peugeot 607

En 2004, la 607 reçoit de légères retouches esthétiques, mais surtout le nouveau moteur V6 biturbo HDi avec boîte automatique à 6 rapports qui lui permet de rivaliser avec les grandes berlines allemandes.

Deux turbocompresseurs à géométrie variable (1 par banc) commandés électriquement, injecteurs piézo-électriques et rampe commune de deuxième génération (1 650 bars), filtre à particules sans entretien avant 200 000 km.

Moteur Cylindrée Puissance Couple maxi Vitesse maxi 0 à 100 km/h Consommation mixte Émissions de CO2 Disponibilité
Essence
2.2 16v PSA EW12J4 (3FY) 2 230 cm3 163 ch (118 kW) 220 Nm 222 km/h 10,9 s 9,2 l/100 km 219 g/km 2005 – 2007
3.0 24v V6 PSA-Renault ES9IA (XFV) 2 946 cm3 211 ch (155 kW) 290 Nm 237 km/h 8,1 s 10,2 l/100 km 242 g/km 2005 – 2010
Diesel
2.0 16v PSA HDi DW10BTED4 (RHR) FAP 1 997 cm3 136 ch
(100 kW)[8]
320 Nm 207 km/h 10,8 s 6,1 l/100 km 162 g/km 2005 – 2010
2.2 Turbo 16v PSA HDi DW12BTED4 (4HT) FAP 2 179 cm3 170 ch (125 kW) 370 Nm 224 km/h 9,3 s 6,4 l/100 km 170 g/km 2005 – 2010
2.7 24v Bi-Turbo V6 PSA HDi DT17TED4 (UHZ) FAP 2 720 cm3 204 ch (150 kW) 440 Nm 230 km/h 8,7 s 8,4 l/100 km 223 g/km 2004 – 2010

Pas de successeur[modifier | modifier le code]

La production de la 607 est stoppée à l'été 2010. Sa remplaçante directe n'a pas été mise en production en raison de la crise économique et du manque de rentabilité du projet pour PSA. Sa succession est, comme pour la Peugeot 407, assurée par la Peugeot 508[3].

Concept car[modifier | modifier le code]

607 Paladine[modifier | modifier le code]

Peugeot 607 Paladine. Landaulet présidentiel aux places arrière découvertes

Concept car présenté en 2000, la Peugeot 607 Paladine a été utilisée en 2007 par la présidence de la République. C'est en effet dans ce véhicule (exemplaire unique) que le président de la République Nicolas Sarkozy remonta l'avenue des Champs-Élysées le jour de son investiture.

Elle est conçue et carrossée en landaulet par Heuliez. Elle est construite sur une base de 607, allongée en son centre par rapport au modèle de série et dispose d'un toit rigide en deux parties dont seule la partie arrière est escamotable électriquement dans le coffre, avec une finition de grand luxe. Elle dispose de cinq places (deux à l'avant, deux à l'arrière, dites "de prestige", plus un strapontin dos à la route, faisant face à la place arrière droite).

607 Féline[modifier | modifier le code]

Concept car présenté en 2000, la Peugeot 607 Féline fut conçue après la 607. C'est un roadster sportif haut de gamme intégrant des éléments de 607, notamment la face avant. Ce concept car apparaît dans le film Michel Vaillant.

607 Pescarolo[modifier | modifier le code]

Concept car présenté en 2002, la Peugeot 607 Pescarolo dispose du V6 de compétition de la Courage C60 Pescarolo des 24 Heures du Mans. Ce moteur est lui-même développé sur la base du V6 de la 607 de série. Il développe une puissance supérieure à 400 ch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique Peugeot 607 année 2011
  2. « HDi FAP et le conducteur », Peugeot (consulté le 10 août 2010)
  3. a et b « PSA : rideau sur la Citroën C3 Pluriel et la Peugeot 607 », Autonews.fr,‎ 5 août 2010 (consulté le 10 août 2010)
  4. Tenue de route « catastrophique » pour la Peugeot 607 ?
  5. Kénavo Sochaux, Auto Plus n°1071, 17 mars 2009, page 4.
  6. Disponible seulement dans certains pays (Pays-Bas...)
  7. En France, disponible pour les flottes uniquement. Disponible pour les particuliers dans certains pays seulement (Belgique...), parfois sans FAP (code RHZ)
  8. aussi disponible pour les entreprises en 126 ch - 7 CV

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]