Peugeot 307

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peugeot 307
Peugeot 307
Peugeot 307 Phase I Berline

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production 2001 — 2008 (en Europe):
Phase I : 2001 — 2005
Phase II : 2005 — 2008

2001- (en Chine)
Production 3 600 000 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Sochaux
Drapeau de la France Mulhouse
Drapeau de la République populaire de Chine Wuhan
Drapeau de l’Argentine Buenos Aires
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,4 75/90 ch
1,6 110[1] ch
2,0 143/180 ch

Diesel
1,4 HDi 70[2] ch
1,6 HDi 90/110 ch
2.0 HDi 90/110/136[3] ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Manuelle 6 rapports
Automatique 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 158 à 1 510 kg
Émission de CO2 De 120 à 206[4] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 portes, 5 places
Berline 5 portes, 5 places
Break
Coupé cabriolet
Sedan 4 portes, 5 places
Châssis PF2
Peugeot 307/308 I
307Sedan/308 Sedan/408
Citroën C4/Picasso/C4 II
C4L/CTriomphe/CQuatre1/2
PeugeotPartnerII/3008/5008
Citroën Berlingo II/DS4/DS5
Peugeot RCZ
DS 5LS/DS 6WR
Dimensions
Longueur Berline : 4 210 mm
Break : 4 420 mm
Sedan : 4 470 mm
Largeur 1 750 mm
Hauteur 1 510 mm
Volume du coffre Berline : 341 dm³
Break : 503 dm³
Sedan : -- dm3
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 306 Peugeot 308 Suivant

La Peugeot 307 est une automobile du constructeur français Peugeot, lancée en Europe le 26 avril 2001[5], et dont plus de 3 millions et demi d'exemplaires ont été produits. Elle a été élue voiture européenne de l'année 2002, quatorze ans après la Peugeot 405.

Historique[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 Phase I Berline

Elle s'attaque au marché des véhicules de taille moyenne (compactes), où elle entre en concurrence avec les Renault Mégane I puis II, Volkswagen Golf IV, Ford Focus, Opel Astra G ou encore sa cousine Citroën C4. A son lancement, elle se démarque de ses concurrentes par une hauteur supérieure, favorisant l'accès à bord et améliorant la visibilité avant grâce à un pare-brise de taille importante, se rapprochant de celui des monospaces. En juillet 2005, une version restylée (ou version II) est lancée pour relancer les ventes.

Sa version break, déclinée en deux versions, break classique et SW est lancée le 15 mars 2002 et est la première Peugeot a arborer l'appellation "SW" (Station Wagon), elle est innovante par le fait qu'elle adopte un toit panoramique, désormais typique des breaks Peugeot, mais aussi d'une 3e banquette à l'arrière, se "transformant" ainsi en "monospace" à 7 places . À ses débuts, on disait qu'elle ferait de l'ombre au Xsara Picasso. Chaque version est spécifique, le break "classique" garde l'appellation 307 et a une classique banquette 2/3 1/3 à l'arrière, le SW, plus huppé, adopte le toit en verre et les 7 sièges indépendants.

La variante cabriolet, la 307 CC, a elle, été commercialisée à partir de l'été 2003 qui suivait le mouvement du coupé cabriolet relancé par Peugeot avec eux-mêmes avec la 206 CC en décembre 2000.

La Peugeot 307 fête, le 14 mai 2007, le trois millionième exemplaire produit.

Élue Voiture européenne de l'année 2002, la 307 a inauguré au sein de la Marque la politique dite de la marguerite en donnant naissance à de multiples silhouettes à très forte personnalité (berlines 3, 4, 5 portes, break SW ou CC, sans oublier la 307 WRC, qui succéda à la 206 WRC dans le Championnat du monde des rallyes en 2004 et 2005).

Au-delà de la richesse de ses propositions en termes de silhouettes, le capital de séduction de la 307 repose sur une offre moteurs riche de 5 motorisations essence, développant entre 75 et 180 ch et de 4 motorisations diesel HDi, dont les puissances varient de 70 à 136 ch. Le mix énergie toutes destinations de la gamme 307 en 2006 fait apparaître un taux de diésélisation de 54 %, tandis qu’il est de 64 % en Europe et de 85 % pour la France.

Elle a été fabriquée au rythme de 2 050 unités par jour sur quatre sites de production (Sochaux, Mulhouse, Buenos Aires en Argentine et Wuhan en Chine, où, en décembre 2006, était fêtée la 100 000e 307 Sedan produite sur ce site). Voiture de dimension internationale, la 307 a été exportée dans 138 pays. En 2008, la 308 est lancée mais seule la bicorps disparaît. Le break et le coupé cabriolet restent au catalogue. Avec la présentation de la 308 SW, la 307 SW disparaît, suivie peu après par la 307 CC. La 307 reste produite en Argentine et en Chine en versions 4 et 5 portes.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Motorisations[modifier | modifier le code]

Ses motorisations essence s'étendent du 1,4 litre de 75 ch jusqu'au 2 litres 16V de 180 ch. La gamme diesel (HDi) comprend le 1,6 litre en 90 et 110 ch et le 2 litres en 90, 110 et 136 ch. En Europe, le 1,6 litre HDi a remplacé en 2004 l'ancien 2 litres HDi, décliné lui-aussi en 90 et 110 ch. Il existe également un 1.4 HDi de 70 ch, destiné notamment à l'export et au marché belge. En France, les motorisations les plus vendues sont le diesel HDi 90 ch (35 % des ventes) et le 1.6 16V essence (15 % des ventes)[6].

En Argentine, les anciens 2.0 HDi, déclinés eux-aussi en version 90 et 110 ch, sont maintenus au catalogue car le 1.6 HDi n'a jamais été greffé sur les 307 qui sortent des chaînes de production de El Palomar.

Carrosseries[modifier | modifier le code]

La 307 est déclinée en différentes versions :

La 307 a été restylée en juin 2005, en adaptant sa face avant au nouveau style Peugeot, avec un style qui rappelle celui de la Peugeot 407. En octobre 2007, Peugeot a remplacé la 307 par la 308. La version coupé-cabriolet a été arrêtée en 2008.

307 Break sw[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 SW
Peugeot 307
Peugeot 307 SW

Marque Drapeau : France Peugeot
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,4 75/90 ch
1,6 110[1] ch
2,0 143/180 ch

Diesel
1,4 HDi 70[2] ch
1,6 HDi 90/110 ch
2.0 HDi 90/110/136[3] ch
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Break 5/7 places
Châssis PF2
Peugeot 307/308 I
307Sedan/308 Sedan/408
Citroën C4/Picasso/C4 II
C4L/CTriomphe/CQuatre1/2
PeugeotPartnerII/3008/5008
Citroën Berlingo II/DS4/DS5
Peugeot RCZ
DS 5LS/DS 6WR
Dimensions
Longueur Break : 4 420 mm
Sedan : 4 470 mm
Volume du coffre Break : 503 dm³
Sedan : -- dm3
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 306 Break Peugeot 308 sw Suivant

307 CC[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 CC
Peugeot 307
Peugeot 307 CC phase 2

Marque Drapeau : France Peugeot
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1,6 110[1] ch
2,0 143/180 ch

Diesel
1,6 HDi 110 ch
2.0 HDi 110/136[3] ch
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Break 5/7 places
Châssis PF2
Peugeot 307/308 I
307Sedan/308 Sedan/408
Citroën C4/Picasso/C4 II
C4L/CTriomphe/CQuatre1/2
PeugeotPartnerII/3008/5008
Citroën Berlingo II/DS4/DS5
Peugeot RCZ
DS 5LS/DS 6WR
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 306 Cabriolet Peugeot 308 cc Suivant

307 Sedan[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 Sedan
Peugeot 307
Peugeot 307 Sedan

Marque Drapeau : République populaire de Chine Dongfeng-PSA
Années de production 2004 -
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la République populaire de Chine Wuhan
Drapeau de l’Argentine Palomar
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.6 110 ch
2.0 138 ch
Boîte de vitesses Manuelle / automatique
Poids et performances
Vitesse maximale 200 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) tricorps
Châssis PF2
Peugeot 307/308 I
307Sedan/308 Sedan/408
Citroën C4/Picasso/C4 II
C4L/CTriomphe/CQuatre1/2
PeugeotPartnerII/3008/5008
Citroën Berlingo II/DS4/DS5
Peugeot RCZ
DS 5LS/DS 6WR
Dimensions
Longueur 4 481 mm
Largeur 1 746 mm
Hauteur 1 526 mm
Empattement 2 612 mm
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 306 4 portes Peugeot 308 Sedan
Peugeot 408
Suivant

Cette version de la 307 n'est pas disponible en France. Elle est produite en Argentine et en Chine pour leurs marchés locaux depuis juin 2004. Elle ne bénéficie du restylage qu'en 2007. Les versions hautes ont été remplacées par la Peugeot 408 en 2010, les autres le sont par la 308 Sedan en 2012 (uniquement en Chine).

En Chine, elle reçoit les moteurs essence et boîtes de vitesses :

  1. 1,6 litre manuelle
  2. 1,6 litre automatique
  3. 2 litres manuelle
  4. 2 litres automatique

pouvant fonctionner à l'éthanol.

Vitesse maximale de 179 à 196 km/h.

Version compétition[modifier | modifier le code]

307 WRC[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 WRC[7]
Ss9 gronholm.jpg
Constructeur Drapeau : France Peugeot
Classe A8
Années de présence en rallye 2004 - 2005
Châssis Peugeot 307 CC
Numéro d'homologation A 5665
Carrosserie 2 portes
Moteur(s) 1 998 cm3 580 Nm à 3 500 tr/min
Puissance 340 ch
Boîte de vitesses 5 vitesses de type séquentielle
Transmission Intégrale
Pneumatiques Pirelli (2005)
Michelin (2004)
Longueur 4 344 mm
Largeur 1 770 mm
Hauteur 1,370 mm
Poids 1 230 kg
Prédécesseur Peugeot 206 WRC
Successeur Peugeot 207 S2000

La Peugeot 307 WRC est une automobile conçue par le constructeur Peugeot pour participer aux compétitions automobiles, en particulier les rallyes. La 307 WRC remplace la Peugeot 206 WRC à partir de 2004. Pour réaliser cette dernière, les ingénieurs de Peugeot Sport ont pris comme base une Peugeot 307 CC, en prenant soin de condamner le toit escamotable (Peugeot Sport est la seule équipe à oser prendre comme base un coupé cabriolet). La 307 WRC développe 340ch avec sa bride de 34 mm imposée par la FIA. Elle a remporté 3 rallyes pendant sa carrière officielle en Championnat du monde des rallyes de 2004 à 2005. Elle a été remplacée par la Peugeot 207 S2000.

Championnat de France des rallyes[modifier | modifier le code]

En championnat de France, il y avait plusieurs 307 WRC comme la 307 du team Combronde utilisé par David Salanon (toute la saison 2007 et au rallye Lyon-Charbonnières 2008) et ensuite par Alexandre Bengué au rallye du Limousin 2008.

Il y avait aussi la 307 du team Cuoq, piloté par Jean-Marie Cuoq (toute la saison 2007) et loué a Beaubelique pour le rallye du limousin 2008. Celle du team Bozian Racing était utilisé par Patrick Henry (toute la saison 2007 et pour le rallye Alsace-Vosges 2008) et Jérôme Grosset-Janin pour le rallye du Limousin 2008. Elle était également utilisés par Dany Snobeck en 2008.

En 2012, Stéphane Sarrazin remporta le Rallye du Limousin et le Rallye du Mont-Blanc en championnat de France avec la 307 WRC. Au Critérium des Cévennes, le belge Freddy Loix pilota la 307 de Stéphane Sarrazin. Il était 2e et en lutte pour la victoire avant d'abandonner le dernier jour suite à un problème technique.

Peugeot 307 Stock Car[modifier | modifier le code]

Peugeot 307 Stock Car
Peugeot 307
Peugeot 307 Stock Car

Marque Peugeot
Années de production 2007
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
V8 5.7 450 ch
Poids et performances
Vitesse maximale 265 km/h
Chronologie des modèles
408 Stock Car Suivant

Vice caché sur volant moteur[modifier | modifier le code]

À la suite de nombreuses plaintes de possesseurs de 307 2.0 HDi 110 ch et 2.0 HDi 136 ch, l'UFC-Que choisir a pu établir qu'un nombre important de véhicules de ce type, produits entre 2000 et la mi-2004 sur les phases 1 dite T5, souffrent d'un défaut de conception au niveau du « double volant moteur » qui aboutit à des pannes d'embrayage[8].



Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Fiche technique Peugeot 307 110 ch essence auto-selection.com
  2. a et b Fiche technique Peugeot 307 70 ch diesel auto-selection.com
  3. a, b et c Fiche technique Peugeot 307 136 ch diesel auto-selection.com
  4. Ademe
  5. La dernière 307 a été produite le 7 décembre 2007, et se trouve actuellement au musée Peugeot
  6. Source : L'argus automobile, 3 novembre 2005.
  7. Peugeot 307 WRC
  8. « Le lion limite la casse », Que Choisir, no 463, octobre 2008, p. 50-51.

Liens externes[modifier | modifier le code]