Peugeot 106

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peugeot 106
Peugeot 106
Peugeot 106 Phase I 5 portes

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production 1991 — 2003 :
Phase 1 : 1991 — 1996
Phase 2 : 1996 — 2003
Production 2 798 200 exemplaires
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Aulnay-sous-Bois
Drapeau de la France Mulhouse
Drapeau : Tunisie La Marsa
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1.0 44/45/50ch
1.1 54/60ch
1.3 98ch
1.4 73/75/94/98ch
1.6 88/100/103/118ch
Diesel
1.4 51ch
1.5 58ch
Electrique
15à27ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide 760 à 1 060 kg
Consommation mixte 5,2 à 8,1 L/100 km
Émission de CO2 138[1] à 189[2] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 3 portes, 5 places
Berline bicorps 5 portes, 5 places
Châssis Citroën AX
Citroën Saxo
Dimensions
Longueur 3 564 mm
Largeur 1 590 mm
Hauteur 1 369 mm
Empattement 2 385 mm
Chronologie des modèles
Précédent Peugeot 205
Peugeot 104
Peugeot 107
Peugeot 1007
Suivant

La Peugeot 106 est une voiture citadine 5 places lancée par Peugeot le 12 septembre 1991, conçue pour remplacer la 104, en complément de la 205 qui existait depuis plus de 8 ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Phase I[modifier | modifier le code]

Le 12 septembre 1991, Peugeot présente la remplaçante de la Peugeot 104 dont la production a été arrêtée 4 années plus tôt. Elle a pour but de remplacer petit à petit sa grande sœur la Peugeot 205 comme voiture d'entrée de gamme. La carrosserie et la mécanique ont été étudiées profondément pour laisser un maximum de place à l'habitacle. Côté mécanique, beaucoup d'éléments existants des versions précédentes du groupe PSA ont été utilisés comme les moteurs "TU" existant sur les Peugeot 205 et ayant comme particularité d'être "invulnérable". La Peugeot 106 phase 1 est techniquement proche de la Citroën AX (une voiture très populaire à l'époque) très "cubique" avec des lignes cassées plus marqué encore que la Peugeot 205 et plus lourde et plus sécurisée que la Citroën AX. Elle cherche à concurrencer la Renault Clio qui a été lancé un an auparavant. La 106 représente une alternative moderne et légèrement plus grande que la Peugeot 205 et qui restait un grand succès commercial près d'une décennie après sa sortie. Pendant 1 an, elle fut produite uniquement en 3 portes et ce n'est qu'en 1992 que Peugeot décida de la fabriquer en 5 portes également.

Il existe de nombreuses "série" de 106 phase 1 : XN, XND, XR, XRD, XT, XTD, XAD, Kid, Zen, XS, XSI et Rallye mais aussi des "séries limités" plus glamour : Carte Noire, Carte Rouge, Rolland Garros, Zenith, Le Mans, Green, Contact, Griffe, Chérie FM, Long Beach (série allemande) et bien d'autres ...

Phase II[modifier | modifier le code]

La Peugeot 106 a été restylée en avril 1996, au moment de la sortie de la Citroën Saxo, techniquement et stylistiquement très proche de la 106. Une première série restylées (Équinoxe, Symbio, Itinea, Cashmere, Rallye, S16) qui suivront plus tard par d'autres séries dernières générations (3 portes et plus sportives) avec plus d'équipement de série (ABS, airbags, direction assistée, ...) et une légère modification des parcs chocs avant & arrière (anti-brouillards ronds et plus ovales et un petit nid d'abeilles sur le pare choc arrière) et des intérieurs différents et très classes.

La fabrication s'arrête en juillet 2003. En 12 ans, 2 798 200 exemplaires ont été produits à Mulhouse puis à Aulnay-sous-Bois.

Beaucoup de mauvaises langues dénigrent la 106 croyant que la Twingo I, sa rivale a fait mieux qu'elle, mais c'est une grossière erreur car la 106 s'est vendue à environ un demi million d'exemplaires de plus que sa rivale au losange.

Motorisations[modifier | modifier le code]

La Peugeot 106 a été fabriquée avec les types de moteurs suivants :

Cylindrée Type de moteur Année Injection Puissance
1.0 (954 cm3) TU9K (C1 A) TU9K (C1A) Carburateur Solex simple corps 44 ch à 5 200 tr/min
1.0 TU9ML/Z (CDY) 1993 - 1998 Mono - Motronic MA3.0 45 ch à 6 000 tr/min
1.0 TU9ML/Z (CDZ) 1993 - 1996 Mono - Motronic MA3.0 50 ch à 6 000 tr/min
1.1 TU1ML/Z (HDZ) 1991 - 1997 Mono - Jetronic 60 ch à 5 800 tr/min
1.1 TU1ML/Z (HDZ) 1993 - 1996 Magnetti Marelli FDG6 60 ch à 6 200 tr/min
1.1 TU1M (HDY) 1997 - 1999 Motronic MA3.1 54 ch à 6 200 tr/min
1.1 TU1M (HDZ) 1997 - 2001 Motronic MA3.1 60 ch à 6 200 tr/min
1.1 TU1JP (HFX) 2000 - 2003 Motronic MP 7.4.4 60 ch à 5 500 tr/min
1.3 TU2J2L/Z (MFZ) 1993 - 1996 Magnetti Marelli 8P 98 ch à 7 200 tr/min
1.4D TUD3Y (K9Y) Catalyseur 51 ch
1.4 TU3M/Z (KDY) 1991 - 1993 Mono - Jetronic 73 ch à 5 800 tr/min
1.4 TU3FJ2 (KFZ) 1991 - 1996 Motronic MP3.1 94 ch à 6 600 tr/min
1.4 TU3M (KDX) 1993 - 1996 Mono - Motronic MA3.0 75 ch à 5 800 tr/min
1.4 TU3JP (KFX) 1997 - 2001 Magnetti Marelli 1AP 75 ch à 5 500 tr/min
1.4 TU3JP/IFI4 (KFX) 1998 - 2001 Motronic MP7.3 75 ch à 5 500 tr/min
1.5D (VJX/VJU) 1999 - 2003 Bosch VP 20 58 ch à 5 000 tr/min
1.5D TUD5Y (VJZ) Catalyseur EGR 58 ch
1.6 TU5J2 (NFW) 1994 - 1996 Magnetti Marelli 8P 103 ch à 6 200 tr/min
1.6 TU5J2 (NFY) 1994 - 1996 Magnetti Marelli 8P 90/100 ch à 6 200 tr/min
1.6 TU5JP (NFZ) 1997 - 2001 Motronic MP5.2 88 ch à 5 600 tr/min
1.6 TU5J2 (NFW) 1997 - 2000 Magnetti Marelli 8P 103 ch à 6 200 tr/min
1.6 TU5J4 (NFX) 1996 - 2003 Magnetti Marelli 1AP 118 ch à 6 600 tr/min
Peugeot 106 Rallye Phase 2
Peugeot 106 Rallye Phase 2
Peugeot 106 Phase 2 XN Export

Essence[modifier | modifier le code]

  • 1.0 (modèle Open, XN, Kid, Itinéa)
  • 1.1 (modèles Zen, Color Line, Quiksilver, Open, Equinox, Pop Art, Mistral, Kid, XN, XR , sketch )
  • 1.3 (modèles « Rallye » phase 1)
  • 1.4 (modèles Color Line, Sport, Quiksilver, Enfant terrible, Equinox, Symbio, XR, XS, XT)
  • 1.4 106 XSi 98 ch (jusqu'en 1993, modèle non catalysé)
  • 1.4 106 XSi 94 ch (à partir de l'année-modèle 1993, modèle catalysé)
  • 1.4 106 Kid 73 ch (à partir de 1993)
  • 1.6 8s (103 ch DIN ⇒ 106 XSi modèles 95) les toutes dernières phase 1
  • 1.6 8s (88 ch certains modèles XS)
  • 1.6 106 XSi 103 ch, 106 Rallye phase 2 1.6 l 103 ch
  • 1.6 s16 118 ch (ou GTi en Suisse et Royaume-Uni)

Diesel[modifier | modifier le code]

  • 1.4 (XND, XRD, XTD jusqu'en novembre 1994)
  • 1.5 (depuis novembre 1994 et les Séries 2 Kid, Equinoxe, Open, Symbio, Color Line)
  • 1.5 (XAD) commercial

Electrique[modifier | modifier le code]

En 1995, Peugeot lance un modèle écologique dans sa gamme en ré-adaptant sa petite citadine avec un moteur électrique. Bien qu'elle soit la voiture électrique la plus vendue au monde[3] le manque de rentabilité du modèle pousse à l'arrêt de la production. La citadine électrique était capable de pointe à 90 km/h et ses batteries au Nickel-Cadmium permettaient une autonomie allant jusqu'à 90 km.

  • Moteur Leroy-Somer type SA13 à courant continu et excitation séparée (11 kW nominal / 20 kW crête, soit 15 à 27 ch)

Séries spéciales[modifier | modifier le code]

Peugeot 106 Rallye Phase 1 1995

http://www.peugeot106.fr/f35-les-series-speciales-de-la-peugeot-106

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans Need for Speed Underground 2, la Peugeot 106 phase 2 est l'une des voitures jouable dans la version PAL du jeu, les crédits de la jaquette indiquent que la 106 du jeu est un modèle 2002. Elle est remplacée en version NTSC par l'Acura RSX.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

nl:Peugeot 106 (tableau des motorisations)

  1. Fiche technique 1,5 L diesel 58ch La centrale.fr
  2. Fiche technique 1,6 L 120 ch La centrale.fr]
  3. « 106 et 107 Electric », sur emag.peugeot.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le forum officiel de la Peugeot 106 : [1]