Petro Chelest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petro Chelest
Fonctions
Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste d'Ukraine
23 juin 196319 mai 1972
(8 ans, 10 mois et 26 jours)
Prédécesseur Nikolai Podgorny
Successeur Volodymyr Shcherbytsky
Biographie
Nom de naissance Petro Ioukhymovytch Chelest
Date de naissance 14 février 1908
Lieu de naissance Andriivtsi, Empire russe
Date de décès 22 janvier 1996 (à 87 ans)
Lieu de décès Oblast de Moscou, Russie
Nationalité Soviétique ukrainien
Parti politique Parti communiste d'Ukraine

Petro Ioukhymovytch Chelest (en ukrainien : Петро Юхимович Шелест – né le 14 février 1908 et décédé le 22 janvier 1996) est un homme politique ukrainien de la République socialiste soviétique d'Ukraine. Il fut premier secrétaire du Comité central du Parti communiste d'Ukraine, membre du Politburo du Parti communiste de l'Union soviétique et député à la Verkhovna Rada de la RSS d'Ukraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petro Chelest naît en 1908 dans une famille de paysans ukrainiens d'ascendance cosaque, dans un village des environs de Kharkiv. Il entre au Parti communiste pansoviétique (bolchevik) en 1928. Il sort diplômé de l'Institut de métallurgie de Marioupol en 1935. Il sert dans l'Armée rouge de 1936 à 1937, et devient secrétaire du parti communiste à Kharkiv de 1940 à 1941[1].

Entre 1943 et 1954, Chelest dirige plusieurs usines à Leningrad et à Kiev, notamment dans l'aéronautique.

En 1962, il est élu au Comité central du Parti communiste d'Ukraine. Il en devient le premier secrétaire l'année suivante, poste qu'il occupe jusqu'en 1972. Sous son mandat et grâce à son soutien prudent vis-à-vis du pouvoir central, il y a en Ukraine une résurgence de la culture et de la langue ukrainienne[2].

En 1972, Chelest devient vice-président du Conseil des ministres de l'URSS (Sovmin)[3]. Il est décoré du titre de héros du travail socialiste en 1968. Il doit se retirer de la vie politique en 1973, sous la pression de Léonid Brejnev, du fait de son image de « patriote ukrainien », et n'est pas autorisé à retourner en Ukraine. Il continue cependant à travailler dans une usine[1].

Chelest salue la proclamation de l'indépendance de l'Ukraine en 1991. En 1995, il publie ses mémoires (Да не судимы будете). Il est enterré au cimetière Baikove, à Kiev[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]