Petite robe noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le parfum La Petite Robe noire de la maison Guerlain
Une petite robe noire (1964).

La petite robe noire est un type de vêtement féminin dont la création est attribuée habituellement à Coco Chanel en 1926. Il se présente sous la forme d'une robe courte et légère dont les lignes sont simples et la couleur sombre. Tenue jugée adéquate pour les soirées mondaines pour lesquelles on ne peut trouver d'autre parure, selon Chanel, elle est typique de la mode du XXe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

« La petite robe noire est un élément essentiel de la garde-robe d’une femme »

— Christian Dior

Au début des années 1920, les femmes portant le deuil après la guerre sont nombreuses, et le noir devient un habit quotidien[1]. Plusieurs créateurs « contribuent à la naissance » de la petite robe noire[2]. Karen Van Godtsenhoven, curatrice du MoMu (nl), précise : « sans rien vouloir enlever à Chanel, il faut dire que la grande couturière n'a pas inventé la petite robe noire. Mademoiselle a été d'un grand génie du marketing : elle s'est approprié un vêtement que beaucoup de femmes avaient déjà adopté à l'époque, et elle l'a transformé en symbole d'élégance et de modernité[1]. » La première petite robe noire de Gabrielle Chanel[3] parait dans le magazine Vogue en octobre 1926. Elle est issue d'une gamme de différents modèles réalisés cette année là[4], tous très simples et modernes, sans détails inutiles. La robe a des manches longues et s'arrête au genou. Elle est surnommée par le magazine « la Ford de Chanel »[5] du fait de sa simplicité. Elle fait cependant scandale, tant par sa courte taille que par sa couleur, qui, à l'époque, est réservée aux veuves et aux domestiques. Coco Chanel déteste la palette de couleurs « remise à la mode par Poiret » dit-elle[4]. Elle n'est pourtant pas la seule à l'époque à utiliser le noir, mais la seule à l'imposer avec autant d'importance dans ses tenues de jour ou de soir. À la vision de cette petite robe noire, Paul Poiret dira que Gabrièle Chanel a inventé la « pauvreté du luxe »[4].

Audrey Hepburn, Diamants sur canapé

La robe noire, appelée officiellement LBD en anglais[6],[7],[2] « Little Black Dress », devient alors un symbole d'élégance et de raffinement. André Leon Talley précise que « dans les années 1940, la petite robe noire, très sobre avec son rang de perles, était l'uniforme des classes bourgeoises[8]. » Beaucoup de couturiers en sont adeptes, dont Givenchy qui habilla Audrey Hepburn[9] pour le film Diamants sur canapé ainsi vêtue[n 1], Yves Saint Laurent pour Catherine Deneuve, Azzedine Alaïa dont c'est un élément incontournable de ses créations, Alber Elbaz pour Lanvin, Thierry Mugler quelque temps avant, Karl Lagerfeld qui dit de la petite robe noire que c'est « la base de la base du style »[11] et qu'« On n’est jamais trop ni pas assez habillé avec une petite robe noire. » De façon plus anecdotique, même la marque Petit Bateau s'y essaye, comme de nombreuses autres marques de prêt-à-porter.

Olivier Saillard du musée Galliera précise que « Chanel reste un grand phénomène de modernité. Si vous avez l'occasion de voir une de ses petites robes noires des années 1920, vous serez surpris, c'est vraiment un tee-shirt. Elle n'est pas virtuose en coupe, mais pose un principe démocratique, même si cela reste de la couture et n'est pas abordable[12]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Même si la robe noire Givenchy d'Audrey Hepburn reste dans l'histoire comme une « petite robe noire », c'est à l'origine une robe longue de soirée sans manche portée avec de longs gants :
    « [Audrey Hepburn] est habillée par Hubert de Givenchy. Elle y abore une longue robe de soirée noire […][10] »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maria Grazia Meda, « L’œuvre au noir », Madame Figaro, no 21305,‎ 1er février 2013, p. 60 à 63 (ISSN 0246-5205)
  2. a et b (en) « Women’s History Month kicks off in Little Black Dress style », sur niu.edu,‎ 21 février 2007 (consulté en 7 décembre 2012)
  3. Aurore Charlot, « Les basiques de la maison Chanel », sur elle.fr, Elle,‎ 9 juin 2009 (consulté en 15 décembre 2012)
  4. a, b et c Emma Baxter-Wright (trad. Laurence Le Charpentier), Le petit livre de Chanel [« The Little Book of Chanel »], Paris, Eyrolles,‎ septembre 2012, 160 p. (ISBN 978-2-212-13545-9), « La petite robe noire », p. 50 à 53
  5. « La petite robe noire habille les stars » Vogue, 12 octobre 2010
  6. (en) « The LBD Gets Official », sur style.com,‎ 19 août 2010 (consulté en 7 décembre 2012)
  7. (en) « Katy Perry looks stunning in slinky LBD », sur mirror.co.uk, The Daily Mirror,‎ 15 avril 2010 (consulté en 7 décembre 2012)
  8. Caroline Lazard, « Talley look, Coco », Le Nouvel Observateur, no 2548,‎ 5 septembre 2013, p. 118 (ISSN 0029-4713)
  9. Carine Bizet, « La petite robe noire par Givenchy », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 30 juillet 2010 (consulté le 11 juin 2012)
  10. Cally Blackman (trad. Hélène Tordo), 100 ans de mode [« 100 years of fashion »], Paris, La Martinière,‎ avril 2013, 399 p. (ISBN 978-2-7324-5710-9), « La mode des stars », p. 371
  11. Claire Mabrut, « Petite robe noire en Ludot-thèque », sur Madame Figaro, 7 juillet 2009
  12. Xavier de Jarcy, « Fraîches collections », sur telerama.fr,‎ 5 mars 2011 (consulté en 9 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Little Black Dress: Vintage Treasure, Didier Ludot, Assouline, octobre 2001, (ISBN 978-2843232893).
  • (en) The Classic Ten: The True Story of the Little Black Dress and Nine Other Fashion Favorites, Nancy MacDonell Smith, Penguin Books, octobre 2003, (ISBN 978-0142003565).
  • (en) Dressed in Black, Valerie Mendes, Victoria & Albert Museum, octobre 2003 (ISBN 978-0810966895).
  • (en) The Skinny: How to Fit into Your Little Black Dress Forever, Melissa Clark et Robin Aronson, Meredith Books, décembre 2006, (ISBN 978-0696232428).
  • (en) The Black Dress, Valerie Steele, Collins Design, octobre 2007 (ISBN 978-0061209048).
  • Federico Rocca (textes) et Valeria Manferto de Fabianis (dir.) (trad. Cécile Breffort, préf. Alberta Ferreti), La mode : Accessoires mythiques [« Essential Fashion »], Paris, Gründ,‎ octobre 2013, 223 p. (ISBN 978-2-324-00621-0, résumé), « La petite robe noire », p. 192 à 201

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]