Petit koudou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Petit koudou (Tragelaphus imberbis) est une espèce d'antilope qui se rencontre en Afrique de l'Est et peut-être dans le sud de la péninsule Arabique.

Description[modifier | modifier le code]

Le petit koudou est une antilope de taille moyenne, très élancée, fine et haute sur pattes, mais plus petite que son cousin le Grand koudou et elle ne dispose pas de barbe sous le cou. Le chevron blanc est incomplet entre les yeux, seul le mâle porte des cornes en spirale atteignant 60 à 90 cm[1].

Le petit koudou possède 11 à 15 rayures blanches sur un pelage lisse et ras de couleur fauve roux chez la femelle, et un pelage grisâtre chez le mâle. Des points clairs parsèment le cou et deux taches blanches y sont visibles.

La longueur du corps varie entre 110 cm et 140 cm, la queue mesure 25 à 40 cm, une hauteur au garrot qui va de 90 à 110 cm selon les individus, les mâles étant plus grands que les femelles[2]. Leurs poids varient de 60 à 100 kilos (80 en moyenne) pour les mâles, contre 55 à 75 kg (65 en moyenne) pour les femelles. Le petit koudou est actif de jour comme de nuit.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les petits koudous vivent dans une grande aire de répartition situé à l'Est de l’Afrique. Elle commence en Éthiopie et en Somalie puis descend jusqu’à la Tanzanie en passant par le Soudan, l'Est de l’Ouganda et le Kenya.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le petit koudou aime les acacias, les brousses denses des zones semi-arides. Les petits koudous ne possèdent pas de territoire, mais un domaine vital d'environ 200 hectares.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Les petits koudous sont des herbivores phytophages et opportunistes. Ils se nourrissent de feuillages, pousses, bourgeons, tubercules, fruits, racines et un peu d'herbes. Il boit régulièrement, mais peut se passer d'eau pendant de longues périodes. Dans le parc national de Tsavo en Afrique de l'est, les petits koudous consomment 118 espèces différentes de plantes.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les petits koudous vivent en familles (mâle, femelles et jeunes) ou en petits groupes de femelles (2 à 4) et leur jeunes uniquement. Les mâles forment des groupes de célibataires ou vit parfois solitaire. La gestation dure environ 7 mois, il y a un petit par portée, la maturité sexuelle intervient entre 18 et 24 mois.

Prédation[modifier | modifier le code]

Petit koudou mâle

Léopards, guépards, lycaons, lions ensuite les babouins et les pythons s'attaquent aux jeunes.

Vigilant, dotée d'une bonne vue diurne, d'un bon odorat et d'une ouie très fine. Le petit koudou est un coureur rapide ainsi qu'un bon sauteur. Il peut bondir jusqu'à 2 mètres de hauteur[3] et jusqu'à 7 mètres en longueur. Il court à 30 km/h en vitesse normale, mais peut accélérer en cas de danger et atteindre environ 70 km/h de moyenne sur une course de vitesse ou un sprint avec des pointes maximales proche de 100 km/h sur une courte distance, qui lui permet de semer ses prédateurs.

Statut/population[modifier | modifier le code]

Vulnérable. Il ne reste plus que 118 000 petits koudous dans la nature.

Longévité[modifier | modifier le code]

Le petit koudou peut vivre jusqu'à 17 ans.

Photographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :