Petit Pays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petit-pays.

Petit Pays

Description de cette image, également commentée ci-après

Petit Pays au Stade de France en juin 2011.

Informations générales
Surnom The King of Makossa Love, Rabba Rabbi, Avocat défenseur des femmes, Turbo d'Afrique, Oméga, Adonaï, l'Incontournable, le Neveu de Jésus, Effatta, Tenant du Titre depuis '87, le Formateur des Jeunes.
Nom Adolphe Claude Alexandre Moundi
Naissance (46 ans)
Douala, Drapeau du Cameroun Cameroun
Activité principale Chanteur, danseur, compositeur, producteur, acteur, chorégraphe
Genre musical Makossa, zouk, slow, makossa-love, makossa-elyko, pop, folklore
Années actives Depuis 1985
Labels Eyab's (1983)
Toure Jim's Records (1993)
Melodie (1994)
Sonodisc (1997)
JPS (1999)
Omega Production (depuis 2000)
Site officiel www.petitpays.net

Adolphe Claude Alexandre Moundi, alias Petit Pays, né le à Douala, la capitale économique du Cameroun, est un chanteur, auteur-compositeur et danseur-chorégraphe très populaire au Cameroun. Surnommé « l'avocat défenseur des femmes », « Rabba Rabbi » ou encore « The King of Makossa love », il chante en français, en Douala et en pidgin sur le zouk et le makossa. Petit était son surnom quand il était enfant et Pays est la traduction littérale de son nom de famille Moundi. Il a renouvelé le makossa de sa résidence actuelle en Côte d'Ivoire. Réduire au minimum l'instrumentation, le mélanger avec des rythmes de zouk, il est incroyablement populaire sur les pistes de danse camerounais. Les paroles souvent (sexuellement) explicites de ses chansons ont été parfois causer de controverse parmi le public camerounais. Il possède à lui seul plus de 4 disques d'or et de plusieurs reconnaissance à l'échelle internationale. Il fut aussi disque d'or dans plusieurs pays africain comme la Côte d'Ivoire, le Burkina et bien d'autres. Il remplit plusieurs fois des stades en Afrique (au Cameroun,Libreville,Congo etc...) et il fait un très grand concert au Palais des Sports de Yaounde en 2009.Il fit la première partie de Papa Wemba lors de son concert à Bercy en 2001, participe à la nuit africaine au Stade de France en 2011 et il fit plusieurs festivals internationaux en réussissant ainsi à mettre la musique camerounaise aux yeux du monde. Au Cameroun, chacun de ses déplacements deviennent foule ! On peut beaucoup reprocher à PETIT-PAYS. Mais, qu’on le déteste des plus haineusement ou qu’on l’idolâtre, il est quasiment impossible de refouler la montée d’adrénaline et de foule qui embrase corps & esprit à la perception auditive de ses singulières inflexions vocales, roucoulées dans un éblouissant feeling. Au moins aussi enjouées et ‘enjayées’ que ses incomparablement mélodieux ‘hymnes nationaux’ qu’elles enjolivent. Tout en apportant du relief à l’irrésistible swing sous-jacent… Invitant infailliblement si ce n’est à se gâter dans la danse, du moins à dodeliner de la tête ou à battre la mesure de ses mains & pieds…

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Petit-Pays commence sa carrière professionnelle à la fin des années 1980, quand il s'associe avec le producteur Eyabé Kwedi. Il écrit des centaines de chansons, dont certaines sont devenus populaires au Cameroun et en Afrique de l'Ouest. Il sort plusieurs albums avec son groupe appelé Les Sans Visas qu'il considère comme une académie de découverte de jeunes talents : Samy Dicko, Xavier Lagaf et Njohreur en sont issus. Vedette dès la fin des années 1980 et icône camerounaise depuis 1995, il détient à ce jour le record de ventes au Cameroun pour son album Class F dont cinquante mille exemplaires furent vendus en un jour à sa sortie, du jamais vu au Cameroun. Il eut plusieurs succès en Afrique et surtout au Cameroun car il est le plus grand vendeur de disques et le plus grand remplisseur de salles et de stades au Cameroun

Carrière[modifier | modifier le code]

Petit-pays ayant conquis son pays natal, il a pour ambition de conquérir toute l'Afrique, l'Europe, L'Amérique du Nord. Il travaille pour cela sur ce qui sera plus tard le Makossa Love avec sa voix de Groover, créée son orchestre les "Sans Visas" en souvenir de l'année 1986, avec pour nouvel arrangeur le grand Manu Lima. Il s'attache les service de Alain NDJOCKE en tant que Manager Général, ce qui donne un nouvel élan à la carrière du king of Makossa Love. Il publie alors son 5ème album "Les morts ne sont pas morts" en mars 1992, avec lequel il se fait connaître sur le plan africain (il fut à l'époque N°1 de tous les hits parades Africains Abidjan, Lomé, Ouagadougou, Libreville, Niamey...) et le public antillais ne reste pas indifférent au titre "ça ne va pas". Ses tournées musicales avec son orchestre deviennent très fréquentes en Afrique, Amérique, Antilles, Europe, Canada, Réunion car la demande devient explosive. Il trouve néanmoins le temps pour composer son 6ème album "Avant-goût"en avril 1993 avec lequel il devient Le Turbo d'Afrique, les titres tels que "Muléma, Mumi" et "c'est bon" font l'unanimité. Cet album reste pendant plus de six mois au top des hits parades radiophoniques. Le répertoire du Turbo d'Afrique étant très fourni, il réédite son exploit avec son titre explosif "NIOXXER" qui fait délirer les chefs d'Etats africains, même les plus coinçés des hommes et des femmes prennent leur pied; titre se trouvant dans son 7ème album "le Meilleur des meilleurs" en mars 1995. Même les enfants de trois ans connaissent le refrain "A Abidjan ça nioxxe, à Etoudi ça nioxxe, nioxxer, nioxxer !" Petit-Pays devient incontournable, c'est ainsi que plus les jeunes artistes camerounais s'en inspirent et essaient même depuis lors de plagier le Turbo d'Afrique. Le style "Petit-pays" est devenu aujourd'hui une référence musicale africaine, car il manie si bien les paroles de l'afro zouk. Il continue à aider les jeunes gens des quartiers défavorisés de son pays à éclore au niveau de la musique, exemple parfait avec les jeunes de son orchestre les "Sans-Visas", il produit leur 1er album "Korta" en septembre 1995.Très populaire dans son pays natal, il enchaîne des foules dans chacun de ses déplacements et concerts. En mai 1996, son 11ème album "Class F", est le plus médiatique des albums de Petit-pays en moins d'un jour plus de 50.000 cassettes sont vendues au Cameroun. Le génie prend son envol avec des albums qui ont fait trembler toute l'Afrique : Évangile I & II, Le Son d'Amour, Esuwa etc... En fin 1999,l'album Coup d'état met les points sur les i avec le tube international "Bona iyo" qui a vibrer toutes les radios et toutes les boîtes d'Afrique. l'Album "le Bisou sur la Tomate" de F.Hiroshima & X.Lagaf et "Y'a pas match" des Sans Visa sont n°1 des Hits Parades Camerounais avec la danse "Malondo ma Ngoulè".En été 2002, Petit-Pays sort son 20ème album "Maestro" qui célèbre ses 15 ans de carrière. Cet album eu beaucoup de succès sur le plan international.En juin 2005,son 25ème album "La Monako", est son 2ème album le plus médiatique et quelques heures après sa sortie plus de 25.000 cassettes sont vendues au Cameroun. Sa carrière continue et pleins de surprises arrivent au fur et à mesure.....

Un artiste international, voyage de par le monde tout commence au Cameroun avec des petits concerts et le voilà pour la première fois en concert unique au stade mbappé leppé avec les Sans Visas où la forte population venue l'encourager détruit le stade car il ne pouvait plus supporter cette foule et c'est ainsi que le stade sera suspendu pour tout concert. Bien après il inondera les salles de spectacle en Côte d'ivoire,gabon,Benin où il y aura un mort et même sa danseuse KOKO y passe, il continue son bonhomme de chemin au Burkina Faso, Congo et en Guinée chez son ami Obiang Nguema où il sera très bien accueilli, il ira en Libye, Maroc, Nigeria, etc... C'est ainsi que fera la conquête de l'occident avec un spectacle unique le 15 Decembre 2001 à LSC, le 19 Decembre 2001 à la maison communale de Laeken à Bruxelles, le 31 Decembre 2001 à Bercy avec Papa Wemba, le 02 Novembre 2002 à la salle LSC de paris près du stade de france, le 12 Juillet 2003 à LSC accompagné des femmes telles que Koko ateba, Chantal Ayissi, Editha et Samantha fock et toujours en Juillet 2003 au stade Charlety avec Werrason, Meiway, Manu Dibango, Youssou Ndour, il ira aussi en Italie à Milan, le 06 Mars 2005 au Black and White à Londres, à Arsenal, Tottenham et bien d'autres villes anglaises, en Suisse au festival africain de musique à Genève en 2002 où il rencontre Serge Kayembé dans un super marché et puis à Zurich en 2003 et 2004, et plus fois en Allemagne à Bonn, la Corogne et à Berlin invité toujours par les étudiants pour des spectacles et même pour des soirées de Gala, sa course s'enchaîne vers les USA tout d'abord en 2000 juste après la sortie de Coup d'Etat où il sera le première artiste à inauguré une salle de spectacle africaine à san Francisco ainsi suivra Meiway, Guy Lobé, Koffi Olomidé, Tiken Jah Fakoly et un malien, au Kansas City, Minnesota, ainsi de suite et enfin il ira au Canada en 2003 pour un festival de musique où participera aussi JB Mpiana, et tout recemment en 2005 il s'est produit en Montréal et une autre ville donc nous ignorons le nom. 

Le 20 mai 2005, il est décoré chevalier de l'Ordre de la Valeur et en 2000, il reçoit l'épi d'Or lors de la Fenac etc... Il possèdes des structures musicales : Oméga Productions (son label), Les Sans Visas de Petit-Pays (son orchestre et son groupe), Les Turbines de Petit-Pays (ses danseuses), Les Enfants de Petit-Pays (son groupe de 2 chanteurs des Sans Visas : en 1997 c'était Pakito et Samantha Fock et en 2000 c'était Feelingué Hiroshima (décédé) et Xavier Lagaf) et Les Anges de Petit-Pays (chanteurs des Sans-Visas écrivants des textes chantés par Petit-Pays).

Aussi, durant toute sa carrière musicale, PETIT-PAYS n’a-t-il fait que monter en épingle, élever à un haut degré d’application pragmatique et utilitaire, cette connaissance intuitive des mécanismes de l’agir humain, aussi bien dans l’interprétation de ses chansons, qu’au-delà, avec, entre autres, les mises en scène ‘turbuesques’ de ses événements musicaux – [arrivée sur scène dans un cercueil - pochette posée nue - escorté jusque dans le stade de Bépanda par des sirènes de motards - arrivée sur un cheval blanc au Stade Mbappè Leppé - pochette en perruque & jupe…].

Number One Mondial. Sans forfanterie, il est loisible de soutenir devant n’importe quelle tribune, prétoire ou assemblée de savants, qu’on a difficilement fait mieux. En matière de mélodieuses et ravageuses créations. Dans chacun de ses 34 albums en … 24 ans de carrière discographique individuelle, on recense pas moins de 4 ‘hymnes nationaux’ – [chansons à succès, tubes fredonnés sur l’étendue du territoire national]… Sans compter les hits empilés par les multiples ‘Enfants de PETIT-PAYS’, où, comble de modestie, ‘Le formateur des jeunes’ intervient … comme ambianceur-animateur – [crieur d’Atalaku, comme disent les congolais]. Quelqu’un s’est-il jamais imaginé la vision surrélaiste d’un KOFFI OLOMIDE, WERRA SON, JB MPIANA, en train de crier des Atalaku dans la chanson d’un de ses ambianceurs-animateurs ? Cette proverbiale générosité & prodigalité, qui lui valait déjà en 1998, de pouvoir se dépenser sans compter sur la scène du Stade de la Réunification, pendant plus 6 heures de temps. Et pendant lesquelles le public en délire, savoure en chœur morceau après morceau…

On est en 1998. L’artiste NKOTTI François, sous le label Gold Bond, a réuni au Stade de la Réunification de Douala, 53 des chanteurs les plus en vue du pays. Moins Manu Dibango et un ou deux expatriés. PETIT-PAYS s’amènera autour de 23 heures, dans un cortège escorté par des motards de la police. En deux temps trois mouvements, la nuée de spectateurs délaisse SALLE John en train de prester, pour se ruer sur PETIT-PAYS à l’arrière du podium installé sur la pelouse, côté Deïdo. Et exiger qu’il monte sur scène. Ce qu’il fait dès la fin des 3 chansons convenues – [pour tous] – du tour de chant de SALLE John. Alors que TALLA André-Marie et quelques autres pointures n’auront pas encore performé. Le Turbo d’Afrique ne sera chassé de la scène qu’au lever du jour par … un orage. Après près de … 5 heures de frissonnante chair de poule, servie sur un plateau d’argent avec le déferlant rouleau compresseur scénique des Sans-Visas. En lieu & place des 12 minutes convenues pour tout le monde…

Il compte à son actif 32 albums et 3 maxi-singles

À partir des années 2000[modifier | modifier le code]

En 2001, PETIT-PAYS aligne 3 concerts d’affilée en 3 jours successifs au Parc des princes de Bali-Douala. Plein à craquer ces 3 jours d’affilée – [8000 spectateurs au bas mot, par soirée] et il commence une tournée Européenne, tout commence par Paris avec le concert du 15 Decembre 2001 à LSC, ensuite le 19 Décembre 2001 à Bonn, le 21 Decembre 2001 à Bruxelles, le 25 Decembre 2001 à Londres, 28 Decembre 2001 à Bologne en Italie et le 31 Decembre 2001 à Bercy à Paris avec Papa Wemba. .

En 2002, commence une Tournée Africaine pour le Turbo Oméga : FESPAM au Congo Brazzaville ou il représente le Cameroun , il se produit avec son orchestre "Sans Visas" au Gabon ou ils ont fait 04 spectacles mémorables, FESPASCO au Burkina-Faso et il participe en Guinée Equatoriale au plateau de fin d'année avec Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (président de la Guinée Equatoriale) la veille du nouvel an 2003.

Le 20 mai 2005, il est décoré chevalier de l'Ordre de la Valeur.

En 2007, il est fait ambassadeur de bonne volonté de Synergies africaines

Il a été président du club de football Caïman Club de Douala de 2009 à décembre 2010, club qu'il a réussi à faire remonter en première division en une saison.

En Mai 2011, la 1ère édition des journées Petit-Pays a eue lieu à Douala[1]. Ces journées sont l'occasion de revoir d'anciennes gloires du football et de voir Petit-Pays en action sur le terrain.

Le 11 juin 2011, Petit Pays a représenté le Cameroun à la "Nuit Africaine" au Stade de France[2], en chantant notamment ses anciens succès "Ca va aller", "Maria" ou encore "Pédé" qui prône le droit à l'amour de tous. Il était accompagné de son orchestre, des "Sans Visas" et de son fameux groupe de danseuses, les "Turbines".

En 2013, grâce à son tube "Mandela Axania" datant de 1995, Petit Pays donne 2 spectacles géants les 28 et 30 novembre 2013, respectivement à Johannesburg et à Pretoria. l'artiste qui résidait à l'hôtel Sheraton (Pretoria) a entre autres visité l'ancienne maison de Nelson Mandela, devenu aujourd'hui musée. Il a également été reçu en audience à Soweto par Winnie Mandela (l'ex femme de Nelson Mandela).

Il réside dans son palais à Douala, au quartier Maképe. Une rue du même quartier porte son nom (Rond Point Petit-Pays).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1987: Ça fait mal (Eyab's Productions EP 010)
  • 1988: Ancien parigo / Salamalekum (Eyab's Productions EP 015)
  • 1990: Trouver la vie (TJR AT 087)
  • 1991: Les manières de la vie (Local cassette)
  • 1992: Les morts ne sont pas morts (Milan BMG France 873043)
  • 1993: Avant-goût (Melodie 08619-2)
  • 1994: Andy - Best of (Eyab's/Melodie 08660-2)
  • 1994: Nioxxer (Local cassette)
  • 1995: Korta - les dignitaires avec Les Sans-Visas (TJR CDAT 137)
  • 1995: Le Meilleur des Meilleurs (Melodie 08683-2)
  • 1996: Class F (Sonodisc 83232)
  • 1997: Le CV de Petit pays (Blue Silver 50654-2)
  • 1997: Evangile I & II avec Les Sans-Visas (Sonodisc 83211/83212)
  • 1998: Combat avec les Enfants de Petit-Pays (Pakito & Samantha Fox)
  • 1998: Le son d’amour (Septocam/Sonodisc 83218)
  • 1999: Esuwa avec Les Sans-Visas (Eyab's Productions/Melodie 08980)
  • 1999: Coup d'État (JPS Production CDJPS 053)
  • 2000: Bisou sur la tomate avec les Enfants de Petit-Pays (avec Xavier Lagaf & Feelingué Hiroshima) (Fotso Kamgue FK510)
  • 2001: Y'a pas match avec Les Sans-Visas (Sonima SMCD)
  • 2002: Maestro (JPS Production CDJPS 188)
  • 2002: L'amour dans l'avion avec les Anges de Petit-Pays (Omega Production/Sonima SMCD 1414)
  • 2003: Ennemi Public avec Les Sans-Visas (Omega Production/Sonima SMCD 1441)
  • 2003: Dieu le père (B.Mas BMP000176)
  • 2004: Embouteillage avec Les Sans-Visas (Omega Production)
  • 2005: La Monako (RTM Prod)
  • 2006: Ekamofock (Omega Production)
  • 2007: Frotambo (Lavisa Productions)
  • 2008: Fiko Fiko (GB Productions)
  • 2011: God Go Pay (Massema Production)
  • 2011: Gagné Gagné (Oméga Production/Guy Metang)
  • 2013: Effatta "Papa est sorti" (S.M.P. Production)

Maxi-Singles[modifier | modifier le code]

2007: Ca se passe ici (Oméga Production)

2008: Synergie (Oméga Production)

2009: Caïman Club (Oméga Production)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]