Peter Stumbb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Stumpp (1525-1589) ou Peter Stubbe (parfois nommé Peter Stube, Pe(e)ter Stubbe, Peter Stübbe ou Peter Stumpf), était un fermier allemand, un tueur en série et un cannibale, également connu sous le nom de loup-garou de Bedburg. Il assassina 13 enfants et deux femmes enceintes. Il fut confondu alors qu'il s'apprêtait à commettre un nouveau crime atroce. En voulant mordre une fillette, alors que cette dernière avait le cou protégée par une pièce de métal, Stumpp se brisa les dents et les villageois l'attrapèrent un peu plus tard alors qu'il tentait de fuir dans la foret. La légende raconte qu'il avait encore sa forme animale peu avant sa capture.

Sources[modifier | modifier le code]

La source la plus complète sur le cas est une brochure de seize pages éditée à Londres en 1590, la traduction d'un texte allemand dont aucune copie n'a survécu. La brochure anglaise, dont deux copies existent, a été redécouverte par Montague Summers en 1920. Elle décrit la vie de Stumpp et ses crimes et le jugement, et inclut beaucoup de rapports des voisins et des témoins des crimes.

L'homme[modifier | modifier le code]

Peter Stumpp est né dans le village d'Epprath près de Cologne. Sa date de naissance n'est pas connue, car les registres des paroisses locales ont été détruits pendant la guerre de Trente Ans (XVIIe siècle). Il était un fermier riche et un membre influent de la communauté rurale. Dans les années 1580 il semble avoir été veuf avec deux enfants, une fille appelée Beele (Sybil), qui semble avoir plus de quinze ans, et un fils d'un âge inconnu. Dans les années avant son jugement il a eu un rapport intime avec une parente éloignée appelée Katharina Trump (« Trumpen » également écrit ou « Trompen »).

Accusations[modifier | modifier le code]

En 1589, Stumpp a eu un des plus sinistres et des plus célèbres jugements de loup-garou de l'histoire. Après avoir été écartelé, il a admis pratiquer la magie noire depuis ses douze ans. Il a clamé que le diable lui avait donné une ceinture magique, qui lui a permis de se métamorphoser en prenant « l'apparence d'un loup, avide, fort de voracité et puissant, avec les yeux grands et larges, qui miroitaient comme le feu dans la nuit, une bouche grande et large, avec des dents pointues, un corps énorme, et les pattes puissantes. » L'élimination de sa ceinture l'a, dit-il, incité à revenir à sa forme humaine.

Pendant vingt-cinq années, Stumpp avait clamé être « un buveur de sang insatiable » qui s'est gorgé sur la chair des chèvres, agneaux, et des moutons, aussi bien que sur celles des hommes, des femmes, et des enfants. Étant menacé par la torture il a admis avoir tué et mangé quatorze enfants, deux femmes enceintes, et leurs fœtus. Un des quatorze enfants était son propre fils, dont le cerveau a été dévoré.

Stumpp était accusé d'être un meurtrier périodique et un cannibale, mais également d'avoir un rapport incestueux avec sa fille, qui a été condamnée à mort avec lui, et il a ajouté un parent éloigné, qui a été également considéré incestueux selon la loi. En plus de ceci, il a admis avoir eu des rapports avec un succube envoyé à lui par le diable.

Exécution[modifier | modifier le code]

Son exécution à hauteur de ses abominables crimes est une des plus brutales qui ait eu lieu : il a subi le supplice de la roue. Tout d'abord il fut écorché vif, puis ses membres ont été cassés à coups de maillet. Il a été finalement décapité et a été brûlé sur un bûcher. Sa fille Sybil (Beell) et sa maîtresse Katharina ont été étranglées et brûlées avec lui. Les sources n'indiquent pas leurs crimes à elles. Comme avertissement contre ce comportement, les autorités locales ont érigé un poteau avec la roue de torture et la figure d'un loup au-dessus, ainsi que la tête tranchée de Stumbb. Ce modus operandi bien précis fut destiné à l'empêcher de ressusciter sous sa forme animale, Stumpp laissa derrière lui un enfant, dont on n'eu aucune nouvelles.

Fond[modifier | modifier le code]

Il est impossible de déterminer si Stumpp a vraiment commis les crimes pour lesquels il fut condamné. Bien qu'il soit possible qu'il ait été un meurtrier périodique, un certain nombre de détails dans la brochure de Londres ne concordent pas avec les faits historiques.

Les années où Stumpp est censé avoir commis la plupart de ses crimes (1582-1589) ont été marquées par des guerres internes dans l'électorat de Cologne, après l'introduction du protestantisme par l'ancien archevêque Gebhard Truchsess von Waldburg. Il avait été soutenu par Adolf Count de Neuenahr, qui était également le seigneur de Bedburg. Stumpp était certainement un converti au protestantisme. Le meurtre et la violence étaient la règle. Quand les protestants ont été défaits en 1587, le château de Bedburg est devenu le siège social des mercenaires catholiques sous la commande du nouveau seigneur de Bedburg, le comte de Werner de Salmonella-Reifferscheidt-Dyck, qui était un catholique dévoué déterminé pour rétablir la foi romaine. Ainsi il n'est pas inconcevable que le jugement de loup-garou ait été un jugement politique à peine caché, avec l'aide du nouveau seigneur de Bedburg, ayant pour but d'intimider les protestants du territoire occupés à nouveau par les catholiques. L'exécution d'un loup-garou s'inscrit dans une époque où, dans diverses régions de l'Allemagne, les sorcières et les suppôts du diable étaient traqués puis condamnés après des séances de torture. La participation de représentants de la haute aristocratie - dont le nouvel archevêque et électeur de Cologne - serait étonnante.